C'est un beau roman

Que lire cet été #4 ? Passé imparfait

J’aurais pu choisir de lire Passé imparfait à cause de son auteur, Julian Fellowes, auteur de la série Dowton Abbey mais je ne l’ai pas vue. Je me suis laissée convaincre par le chapeau, par les qualificatifs utilisées pour parler de ce roman (« drôle, poignant, fascinant et bouleversant »..après un tel déluge de compliments, il avait intérêt d’être à la hauteur) et aussi par la maison d’édition Sonatine.

Au début du roman, le narrateur retrouve, dans un manoir de la campagne anglaise, Damien Baxter dont il n’a plus eu de nouvelles depuis près de 40 ans et qu’il déteste depuis un événement survenu au Portugal en 1970 (bien entendu, le lecteur en saura plus sur ce mystère après avoir déjà bien avancé dans la lecture). Damien Baxter est à l’article de la mort, il a reçu une lettre l’informant qu’il est le père d’un enfant de 20 ans. Il demande à son ancien ami de partir à la recherche des 6 jeunes filles que les deux hommes ont fréquenté entre 1968 et 1970 à Londres afin d’en savoir plus sur  son éventuel héritier.

L’enquête permet de dresser le portrait de l’aristocratie anglaise dans les années 60, un milieu social totalement déboussolé face à la révolution que connait alors la société. Le narrateur, chapitre après chapitre, revoit les personnes avec qui il a passé une partie de sa jeunesse et parmi elles, Serena dont il était fou amoureux (a-t-il d’ailleurs cessé de l’être un jour ?). Au fur et à mesure que ses recherches avancent et que l’état de santé de Damien décline, le narrateur est confronté de plein fouet au temps qui passe à travers les vies présentes de ses amis, bien différentes des rêves d’autrefois.

Entre réceptions somptueuses et soirées costumées, intrigues amoureuses et rivalités, Julian Fellowes décrit l’aristocratie anglaise avec un sens du détail qu’il n’a pas puisé dans les livres mais probablement dans ses souvenirs personnels, lui même étant issu de ce milieu. Derrière son humour british, on sent chez l’auteur une certaine nostalgie pour cette époque voire même dans certains passages une tendance au « c’était mieux avant » qui a pu légèrement m’agacer.

Damien Baxter découvrira-t-il avant de mourir, s’il est père et de qui ? comment le narrateur vivra t-il ses retrouvailles avec Serena ? que s’est t il passé au Portugal de si irrémédiable pour que le narrateur coupe définitivement les ponts avec celui qui était son ami ? …Passé imparfait est construit de manière assez habile pour donner les réponses au fur et à mesure et ménager le suspense. C’est aussi une photographie de l’aristocratie nuancée (même si sans concession) et  le portrait attachant d’un homme.

97286821_o

Bref si vous cherchez un roman anglais drôle et intelligent, traversez la manche avec Passé imparfait !

crédit photo : les inrocks

12 Comments

  1. Ha ça me tente!!!
    il me reste 20 jours avant de recevoir la prochaine sélection Elle, juste le temps de commander celui ci et le recevoir (bon, même si je visais plus un livre de poche quesiton finances)
    • ton rythme de lecture m’impressionne !…dommage que tu n’habites pas ici je te l’aurais prêté volontiers
  2. J’avais déjà entendu parler de ce bouquin, et déjà il me tentait, mais en te lisant il me tente encore davantage ….
  3. Je suis fan de Downton Abbey (il faut vraiment que tu vois cette série <3 ) et ton billet m'a convaincue. Allez hop, direct dans ma PAL !
    • oui il faut que je la regarde (combien de saisons ? ça m’effraie un peu), j’ai réservé aussi Broadchurch à la bibliothèque dans un autre genre..
      • Pour le moment, il y a 4 saisons de 9 épisodes (et la première en comptait 7), et la nouvelle saison démarre à l’automne. Tu te laisses tellement porter par les personnages que ça passe trop vite ! ^^
        Je ne me suis pas encore mise à Broadchurch. Peut-être cet automne ! Tu nous diras comment tu trouves ça ?
        • bon à la rentrée, je me lance alors tu me donnes envie !
          et pour Broadchurch dès que je l’ai regardé, je dirai ce que j’en ai pensé )

Write A Comment

Pin It