Si maman si

J’ai testé le service bagages à domicile …et j’ai aimé ça !

travel

Je m’excuse auprès de la poignée de fidèles de ce blog qui auront l’impression en lisant les lignes qui suivent que je radote mais pour les lecteurs et les lectrices qui arriveraient ici suite à une requête google une mise en contexte s’impose. Je fais partie des personnes qui se déplacent exclusivement ou presque en train (en tous cas en France) et cela depuis des années et le fait d’avoir eu un puis deux enfants n’a rien changé.

Cet été quand le choix de la destination de vacances s’est porté sur la Bretagne (un peu à l’opposé de Lyon quand même), les 5h30 de train aller et 7h retour avec changement ne m’ont même pas découragé. Bien-sûr j’avais un peu peur que le trajet paraisse long voir interminable pour les enfants et quand j’ai constaté que le service TGV Family (testé et approuvé par le passé) n’était pas disponible sur les TGV empruntés, j’en menais pas large mais en 7 ans de voyage en train, j’ai acquis quelques réflexes bien utiles. Et puis soyons honnêtes, les enfants grandissent : exit la poussette qu’on arrive pas à caser convenablement sans embêter tout le wagon, exit l’enfant qui pleure parce qu’il n’arrive pas à s’endormir, exit les gens qu’on entend dire en cherchant sa place « mon dieu ils sont avec un bébé, ça va être l’horreur » (c’est du vécu et tout de suite en arrivant, ça détend bien !).

La nouveauté c’est que cet été, la SNCF m’a proposé de tester l’un de leurs services bien utiles pour les familles (mais pas réservé qu’à elles) : le service de bagages à domicile. Bien que j’ai appris par la force des choses à voyager léger, deux semaines en Bretagne c’est à dire des k-ways, des bottes de pluie, des parka, des parapluies, des pulls, des gilets (eh oh je plaisante on n’a pas eu une goutte de pluie en vérité) à caser dans une seule valise, je ne le sentais pas trop. J’avais prévu d’emmener un notebook (ça c’était avant de réaliser très rapidement que je n’avais quasiment aucune connexion dans l’appartement), une tonne de livres de poches parce que les vacances ça sert aussi à ça (même si certains ne seront au final jamais ouverts faute de temps), un mini-lecteur DVD pour occuper les enfants dans le train et autres trucs indispensables (batteries de téléphone, batterie d’appareil photo, médicaments de première urgence même si on ne partait dans la jungle …). Ajoutez à cela les doudous et couette (oui vous avez bien lu ma fille ne peut pas dormir sans sa turbulette et c’est tellement pratique à transporter partout), quelques tours de magie pour la survie du grand (15 jours sans magie vous n’y songez pas), des activités et des jeux pour les jours de pluie (pas un seul je vous dis ) et un pique-nique histoire d’occuper le petit monde au moins 20 minutes (youpi!).

La veille du départ j’ai donc confié une grosse valise (plus remplie était-ce possible ? ) spécial parents et une valise plus petite mais tout aussi lourde à la SNCF et c’est donc le coeur beaucoup plus léger que le voyage vers la Bretagne s’est effectué. Cela nous a permis à l’aller de changer de gare (gare de Lyon à gare Montparnasse) sans suer eau et sangs dans les couloirs du métro (les ascenseurs étant toujours aussi peu nombreux à Paris) et même d’aller visiter la Tour Montparnasse. Une fois arrivés à Saint Malo, la livraison des bagages s’est effectuée selon un créneau horaire défini à l’avance, les valises étaient bien protégées (j’ai donc mis sans me poser de questions mes pots de salidou dans une des valises au retour) et les choses se sont déroulées de manière identique dans le sens Bretagne-Lyon.

Niveau fatigue, même si les valises aujourd’hui sont sur roulettes, plus ou moins maniables, cela fait une grande différence de ne pas avoir à se les trimballer dans les transports en commun ou dans les gares. Les correspondances, les montées et les descentes du train, tout est tellement plus facile ainsi.

Pour info, à partir du 17 septembre au départ de Lyon Part-Dieu ou Lyon Perrache, est mis en plus un service SNCF porte à porte pour les voyageurs minis d’un billet TGV. Il s’agit d’un taxi payable en ligne , le prix est fixe selon la distance et l’heure (à partir de 9.90 euros) sans coût supplémentaire s’il y a des embouteillages (et le compteur qui tourne) ou s’il y a des bagages. En plus le chauffeur attend l’arrivée du train même s’il est en retard.

Bref je ne suis pas prête à renoncer au train, seule ou accompagnée, chargée ou pas : )

Crédit photo : TeterayKiwi, etsy.com

14 Comments

  1. Nous on ne voyage presque jamais en train.
    Seule oui, mais en famille jamais pourtant je trouve ça assez chouette mais là, dans l’immédiat je visualise la scène: courir après mes deux zozos qui vont parler à tout le compartiment… chaud…
  2. Je voyage aussi beaucoup en train , bien plus reposant que la voiture … mais je n’ai jamais testé ce service !
    Effectivement, j’imagine que c’est bien pratique quand on est surchargé …
  3. Bien pratique ce service surtout lorsque l’on part pour mal de jours. C’est cher?
    • ça dépend du nombre de bagages, du nombre de kilomètres et de la période …bref le mieux est de faire une simulation en ligne
  4. Nous on va à Paris au moins 2 ou 3 fois par an en train et en famille, et je ne connaissais pas ce système. Je me renseigne de suite car je trouve ça génial ! Merci du tuyau.
  5. Cela peut être pratique effectivement et avec des enfants je comprends aisément… toute seule j’essaie de m’alléger un maximum même si c’est toujours trop lourd. Je dois encore apprendre à voyager léger c’est possible si si ^^ Bisous Choco, bonne fin de soirée.
  6. Petite astuce de voyageuse : pour éviter le dédale de couloirs et le changement de métro entre la Gare de Lyon et la Gare Montparnasse, le bus 91 (juste à la sortie de chaque gare) est direct, le trajet dure 30mn (comme le métro) et la vue de Paris est nettement plus sympa…

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It