Voyages, voyages

Une soirée dans le village suisse des Diablerets

lesdiableretsbis

Dans l’épisode précédent Suisse, je vous racontais comment j‘avais marché sur un glacier. C’est dans la station des Diablerets située à 1200 m dans les Alpes Vaudoises que j’étais arrivée la veille en toute fin d’après-midi. Le matin même, il avait neigé jusque sous les fenêtres des hôtels et des chalets et il suffisait de lever la tête pour apercevoir des plaques blanches à flanc de montagnes. J’ai profité d’un moment de temps libre pour aller me dégourdir un peu les jambes et admiré les chalets traditionnels du village.

 diablerets2

diablerets4

diablerets5

diablerets8

diablerets collage 4

diablerets9

diablerets10

diablerets13

lesdiablerets01

Je suis revenue au pas de course jusqu’au lieu de rendez vous car le dîner était prévu sur les hauteurs du village à l‘hôtel du Pillon et nous devions nous y rendre en voiture. Pour la petite histoire, l’hôtel du Pillon a été construit vers 1875 puis rénové entre 2007 et 2011, il est classé historiquement et on comprend son qualificatif  d’hôtel de charme dès qu’on jette un coup d’œil à sa façade extérieure.

diablerets7

diablerets11

diablerets18

diablerets15

S’il y a des suisses qui lisent ce billet, auriez-vous l’amabilité de m’expliquer cet attrait pour les statues en forme de vache ? est-ce une coutume typique des Diablerets où j’en ai repérées plusieurs ? Celle devant l’hôtel était protégée sous un toit par le propriétaire depuis que la neige l’avait endommagée l’hiver précédent.

diablerets collage 3

diablerets16

En passant la porte d’entrée et découvrant le hall et le salon, j’ai poussé des « mais que c’est joli ! » façon Les Bronzés font du ski sauf que je le pensais vraiment. Les lieux sont vraiment très cosy, les chambres sont parait-ils tout aussi charmantes (et aucune des 12 chambres n’est meublée de la même façon). Après un verre de vin blanc bien frais en guise d’apéritif, le temps de déguster une spécialité suisse était venue.

diablerets22

diablerets23

diablerets29

diablerets collage

diablerets24

diablerets33

 Connaissez-vous la différence entre la fondue suisse et la fondue savoyarde ? la première se mange très très très lentement )…non en réalité cela tient à la variété des fromages utilités à savoir moitié gruyère AOP Suisse (et visiblement le gruyère suisse est du VRAI gruyère a souligné une de nos guides…avec ou sans trous ? )) et moitié vacherin fribourgeois. C’est typiquement le plat qu’on a envie de déguster à la montagne dans un décor pareil après une journée de ski, raquettes, luge ou en été après une randonnée car c’est bien connu l’altitude ça creuse.

Pour faciliter la digestion ou clore sympathiquement le dîner, une boisson emblématique de la station appelée Bitter des Diablerets a été posée sur la table accompagnée de petits verres. Cet apéritif a été crée en 1876 et  selon la légende racontant qu’un jour, le diable (rappelez-vous la Quille du diable sur le Glacier 3000) a voulu exercer son adresse au lancer de pierre. Comme il avait un côté Pierre Richard, il a provoqué un éboulement sur les habitants d’un village en Valais. En dessous des rochers, des paysans  ont survécu à la catastrophe et ils ont sucé les racines de diverses plantes, ce qui leur a sauvé la vie. Voilà comment le Bitter est né, un apéritif composé de gentiane, d’écorce d’orange, de plantes et de racines. J’ai eu l’impression d’avaler un médicament, d’autres ont évoqué le Génépi.

diablerets collage bis diablerets 34

diablerets collage 6

Pour les souvenirs, j’ai préféré ramener du chocolat )

♥ Adresse où manger une très bonne fondue suisse

Hôtel du Pillon
Les Bovets  1865, Suisse
www.hoteldupillon.ch

A suivre….

15 Comments

  1. Qu’ils sont beaux ces chalets !!! Tu n’as pas vu la vache Milka ? ;-))) bon heureusement que le soleil arrive ici sinon je me serais bien mise à table aussi autour de la fondue … qui a l’air fort bonne 😉
    • je ne sais pas si cela a été coupé à la vidéo mais quelqu’un a parlé de la vache Milka (mais je dirais rien même sous la torture ))
  2. Mmmh… une fondue et de beaux pâturages avec des vaches! Tu me donnes l’ennui de mon pays avec ce joli billet! Je vois que tu as bien profité de ton séjour dans nos montagnes 🙂
  3. J’y vais quasiment chaque année en été faire de la rando avec ma petite famille. On se fait au moins une ou deux rando autour du glacier !!!
    et évidemment c’est fondue moitié moitié tous les soirs et en dessert : des meringues cuites au feu de bois avec de la crème de gruyère (pas de la vache qui rit , hein !). La crème de gruyère c’est de la crème double produite dans le village de gruyère ! Et puis deux décis de fendant et aussi une cure de Rivella. Bref du 100% Suisse Vaudois. Merci pour ton billet qui m’a permis d’y retourner quelques minutes avant cet été.
    • Joli village, n’est-il pas? Et jolis chalets, aussi, isn’it? Et les habitants sont hyper sympas 😉
      1500 habitants à l’année, 10 000 entre Noël et Nouvel-An. Pratiquement jamais de brouillard, que demander de mieux?
      Sinon, j’voudrais pas dire de bêtises (étant moitié lombarde, moitié jura-bernoise…), mais la différence entre la fondue savoyarde et la suisse tient SURTOUT à sa consistance, chez nous, y a PAS un bloc de fromage qui flotte dans du gras avec pleins de fils 😉 Notre fondue a de la tenue, qu’elle soit moitié-moitié. Ou pas.
      Quant au gruyère qu’une AOC protège, c’est un fromage SANS TROU (sinon, c’est de l’Emmental) et il vient de Gruyère, comme ça paraît logique. Et c’est bon. Très.
      Voilà.
      P.
  4. Cela fait très (trop) longtemps que je ne suis pas allée à la montagne, je me ferais bien une petite fondue au coin du feu (même si ce n’est pas de saison!)!!!
    • aucune construction « moderne » dans ce village, du coup cela a une harmonie architecturale qui lui donne tout son charme
    • de Lyon, c’est tout à fait faisable et n’hésite pas à aller visiter le site de l’office du tourisme des Diablerets tu trouveras plein d’infos
  5. j’arrive un peu tard, mais la fondue moitié-moitié est une fondue qui se fait avec moitié gruyère (un fromage à pâte cuite, et sans trou) et moitié vacherin (pas le vacherin mont d’Or, qui est autre chose….) qui est aussi un fromage à pâte cuite de la région fribourgeoise… il existe en Suisse autant de fondue que de fromage, que de fromagerie et de région… sur Neuchâtel, ils utilisent d’autres fromages…
    Quant aux meringues…. c’est gruyérien… en tous cas, les gruyères l’affirment !!
    Pour ce qui est des vaches, je ne sais pas d’où vient cette mode, mais oui, on en voit beaucoup, des colorées, des pas colorées, moi je les trouve rigolotes…

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It