Lyon, presqu'île

Déjeuner au Palégrié

La semaine dernière j’ai déjeuné avec mon cher et tendre au Palégrié, restaurant qui a décroché un Bib gourmand il y a peu et dont j’avais eu l’occasion, avec délice, de tester la cuisine de son chef Guillaume Monjuré (élu meilleur cuisinier de l’année par le Fooding) lors du goûter secret Nespresso. J’ai mis en Une la photo du dessert parce que je suis très pénible de ce côté là. Souvent mes appréciations sur les restaurants se basent en grande partie sur la touche sucrée finale (je devrais d’ailleurs le signaler à ceux qui m’ont déjà demandé des conseils de restaurant, ça éviterait quelques déconvenues). Si je lis sur une carte « fondant au chocolat » j’entends métro, si ce sont des desserts classiques que je sais préparer moi-même, ça ne m’emballe pas …les sorties au restaurant restent rares, souvent pour fêter un événement alors je veux être surprise, par terre, conquise )

Mais avant d’arriver au dessert, peut-être faut-il commencer par le début à savoir l’entrée servie ce jour là (chaque jour le menu change et un choix de deux entrées, deux plats et deux desserts sont proposés). Je n’ai pas noté les intitulés exacts mais il s’agissait d’un risotto aux épinards et au chèvre à la cuisson et à la texture parfaite. Je crois que même ceux qui n’aiment pas les épinards aimeraient cette entrée.

En plat, j’ai opté pour du lapin servi grillé et posée sur une purée moutardée...autant le préciser impossible de ne pas saucer ce plat …la purée m’a ramené des années en arrière quand ma grand mère préparait la sienne avec les pommes de terre du jardin ….

Venons-en au principal : le dessert ! ce crémeux jivara servi avec une crème glacée à la fève tonka et parsemé d’éclats de meringues…plutôt simple à priori mais d’une efficacité incroyable ….tout se répondait, parfums, textures, couleurs …si bien que je n’ai pas pu m’empêcher d’aller voir le chef qu’on peut observer s’affairer dans sa cuisine depuis la salle pour le féliciter, discuter chocolat et idée de desserts avec du Dulcey (oui c’est un peu mon obsession en ce moment mais ça va passer )). Pour moi c’est vraiment un dessert de restaurant, impossible à emporter, quelque chose qui se dresse dans l’assiette au dernier moment et qu’il faut déguster en fermant les yeux tellement c’est bon !

L’accueil est souriant, très agréable, ce qui ne gâche rien, pensez à réserver !

♥ Adresse gourmande ♥
Le Palégrié
8 rue Palais Grillet
69002 Lyon

21 Comments

  1. J’avoue que j’aurais tendance à être comme toi et repérer les bons restos à leurs desserts! 🙂
  2. Miss Cupcake Reply
    Oui, le dessert c’est souvent le point faible du resto ! Mais ici, ce n’état visiblement pas le cas …
  3. Je suis dingue de ce restaurant… (le menu que tu as eu me plait particulièrement, ça me donne faim !)
  4. Miaaaaaaaaaaaaaaaaam que ça a l’air bon, que ça fait envie ! Mais que Lyon est loin …….
    • c’est surtout pas très pratique les transversales mais je vais peut-être réussir à finir par te convaincre de venir quand même )
  5. Pour le Dulcey, je pense qu’au restaurant « le Potiquet », ils ont un dessert pour toi : Rocher de Chocolat Dulcey, Passion Coulante et Mousse Fromage Blanc
    (j’y mange la semaine prochaine et je compte bien y goûter!!!!)
  6. Aaaah depuis le temps que j’en entends parler de ce Palégrié, il va falloir que je nous planifie une petite découverte gourmande là-bas ! Le risotto a juste l’air… MIOUM !!
  7. Non mais chut!!! il faut arrêter de le dire..
    Je plaisante : ce restaurant est dingue. Quelle richesse et créativité dans le choix des menus qui change si souvent, quand on voit que tant de restaurateurs se laissent aller à la facilité.. je suis admiratif.. et conquis aussi !
    Tiens ça me donne envie de reprogrammer une petite visite…
    En attendant voici ce que j’avais écrit sur cet endroit :
    http://foodinparis.wordpress.com/2012/12/19/lefooding-palegrie-a-lyon/

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It