Lyon, presqu'île

Vieux Lyon gourmand

Le Vieux Lyon est sans doute le quartier le plus touristique de Lyon, avec son architecture renaissance, ses traboules, ses cours, ses magasins de souvenirs pour touristes et ses bouchons pas toujours à la hauteur de la réputation de la gastronomie lyonnaise. Je n’y suis en balade pas si souvent que ça mais j’ai toujours l’impression d’être « transportée » (sans le côté Joséphine Ange Gardien) dans une autre époque et puis j’aime bien entendre parler anglais ou italien autour de moi.

Lundi, malgré les vacances scolaires, il y avait assez peu de monde ou du moins – phénomène assez étrange que j’ai retrouvé dans beaucoup d’endroits touristiques – les gens étaient concentrés tous sur la même place (celle donnant sur la cathédrale de St Jean) et dans la même rue.

Pas loin du chocolatier Guillaume Daix, malheureusement fermé à chaque fois que je suis de passage dans le Vieux Lyon, une traction comme en a eu une mon grand père un jour et quelques pas après, un sidecar comme ceux que conduisent les Allemands dans La Grande Vadrouille, des hommes en costume. Renseignements pris j’ai appris qu’un téléfilm sur le secrétaire de Jean Moulin se tournait dans le coin. Eric Caravaca (mais si l’acteur dans La chambre des morts par exemple) que je venais de croiser n’était pas là par hasard.

J’aurais bien joué à la midinette plus longtemps, traquant les lunettes noires et les imperméables mais j’avais dans l’idée un petit parcours gourmand dans le Vieux Lyon et c’est ainsi que je me retrouvais devant la devanture du restaurant Les Adrets, testé et approuvé plusieurs fois pour le déjeuner. Ce bouchon ouvert seulement en semaine propose une formule à 16 euros avec entrée, plat, dessert (la dernière fois que j’y suis allée, une assiette de mini desserts maison était servie), un pichet de vin et un café, pas mal non ? Le choix est limité (entre deux entrées, deux plats) mais c’est bon et frais et le décor est bien dans l’esprit des bouchons.

Presque en face se trouve la table de Jérémy Galvan, baptisé anciennement, Happy Friends Family que je n’ai pas encore testé mais je trouve amusante son menu Les Cosmétiques dans lequel il joue avec le vocabulaire beauté en le déclinant autour de ses plats. Côté desserts, je me laisserais bien tenter par son choco cèpes )

J’habite à Lyon depuis 8 ans mais je n’étais encore jamais rentrée dans la Boulangerie du Palais. Pourtant les spécialités aux pralines en vitrine sont un véritable appel à la gourmandise. Cette fois je ne me suis pas laissée impressionner par la file d’attente (l’intérieur de la boulangerie est toute petite) et j’ai enfin goûté à leur brioche aux pralines….un véritable délice, elle a été dégustée bien trop vite.

Pour goûter une quenelle de brochets ou une autre spécialité lyonnaise (non il n’y a pas que des abats, sinon je n’aurais jamais mis les pieds dans un bouchon) servi avec du gratin dauphinois ou de macaronis (hum), Daniel & Denise est une adresse qu’on s’échange. Je n’ai encore jamais eu l’occasion d’aller m’assoir dans ce restaurant mais j’ai évidemment tilté sur l’île flottante aux Pralines de Saint Genix ou sur les petits pots de chocolat  servis avec des madeleines tièdes.

Côté Saint Georges, les rues sont moins fréquentées mais tout aussi charmantes et si la limonade de Marinette avait été ouverte, j’y serais rentrée, ne serait-ce que pour son décor très vintage. De toute façon j’ai prévu de revenir en famille pour actionner les vitrines autour du musée de l’automate, je suis sûre que ça va plaire aux enfants…et peut-être pour goûter le Saint-Georges au chocolat repéré dans une vitrine)

Et vous, pendant ces vacances, vous êtes partis ou vous êtes restés chez vous ?

25 Comments

  1. je ne connais toujours pas Lyon, c’est un tort!je suis certaine que cette ville vaut le détour!un jour peut être un petit week-end en amoureux?
  2. Tu me donnes envie de tout tester. Lorsque je suis venue à Lyon, j’ai mangé dans un bouchon mais je serais bien incapable de te donner le nom…
  3. J’adore ce quartier, d’une telle splendeur, qui m’a fait dire que Montmartre à côté c’est vraiment tout pourri. J’adore m’y promener quand je vais à Lyon (genre 2 fois par an, car j’aime pas la ville ^^) J’ai pas encore vu St Jean toute restaurée, elle doit être magnifique… Merci pour les adresses (surtout celle de la boulangerie)
    Quant à St georges, je n’ai fait le quartier qu’une fois, ça m’avait bien plu, faudra que j’y retourne 🙂
    • dis pas ça à Lulu from Montmartre )
      je trouve ça totalement différent en fait …
      St Georges est moins touristique mais j’aime aussi beaucoup et je n’ai pas du tout découvert toutes ses rues …il faut aussi que j’y retourne )
  4. On a passé à Lyon : à la part-dieu !! arf arf !

    Mais sinon j’adore le veiux Lyon et on a acheté des allumettes la dernière fois en septembre dans la boulangerie du palais : un peu sèches à notre goût !

  5. C’est malin 🙂 tu m’a donné envie de tester ces adresses, d’autant que je n’habite pas si loin du Vieux Lyon 🙂
  6. j aime ta façon de nous emmener comme si nous étions là près de toi ! et en plus ton billet est très riche! rempli de gourmandises, d histoire, d architecture,de bonnes adresses… une jolie visite guidée! 🙂
    nb: en plus j ignorais ce qu’ était un bouchon ! :/
    • merci pour ton commentaire…j’essaie de faire comme si vous êtiez avec moi alors si tu me dis que tu étais là bas je suis ravie )
      les bouchons au départ étaient des restaurants pour les ouvriers (en général avec des salles petites, nappes à carreaux..) avec des prix modiques…aujourd’hui on y sert des spécialités lyonnaises mais il vaut mieux ne pas aller au hasard car il y a pas mal d’endroits qui sont des attrape-touristes
  7. Tu donnes vraiment envie d’aller se perdre là-bas!!! Tout est très beau… bon ? Ah bon ! 🙂 J’avais beaucoup aimé ce film avec Noiret « L’horloger de Saint-Paul » ! Merci pour la belle balade, belle et gourmande. Bisous.
  8. J’adore le restaurant Happy Friends Family ; je recommande!
    Par contre, je ne connais pas encore « les adrets »…
    • l’inverse pour moi..ma soeur a déjà été dîner à l’Happy Friends Family et cela lui avait bien plu !
  9. Je vais te faire rire : parisienne, j’ai emmené ma fille découvrir Lyon l’année dernière à la Toussaint et je lui avais parlé des fameux « bouchons » lyonnais. En arrivant au restau le soir, j’ai réalisé en lisant la carte que nous avions déjà mangé le midi les quelques rares spécialités accessibles aux non-initiés ! Tablier de sapeur, oreilles de cochon (j’en passe et des meilleurs…). Bref, nous nous sommes enfuies !
    Mais le lendemain, j’ai dégusté des brioches aux pralines avec un vin chaud aux myrtilles et c’était délicieux !
    Je mets en lien le récit de notre visite au superbe Musée de la Miniature et du Cinéma de la rue Saint-Jean : un « must » !
    Merci pour la balade…
    • je crois que les touristes mangent plus dans les bouchons que les lyonnais ) et on a tellement de bons restos
      ton vin chaud aux myrtilles tu te souviens où tu l’avais bu ?
      je suis allée déjà plusieurs voir au Musée, c’est très chouette en famille ou avec des amis !
      • Je n’ai pas d’adresse précise… C’était à la terrasse d’un café qui avait affiché en vitrine un pannonceau « Vin chaud à la myrtille » qui m’avait convaincue ! (à côté d’une pâtisserie et d’une librairie, je me souviens !), sur une petite place ouvrant sur la Saöne : place de la Commanderie ? ou un peu plus loin en allant vers le quartier St Jean…
        Comme chaque dimanche c’est Apéro sur mon blog, j’ai choisi de publier ce week-end la fameuse photo du vin chaud aux myrtilles, peut-être le mobilier t’aidera-t-il à retrouver l’endroit ? (je n’ai malheureusement rien de plus précis) : http://www.lemag.sktv.fr/autour-du-poste/sktv-paie-son-verre-l%E2%80%99album-photo-de-l%E2%80%99apero-8%E2%80%A6
        • oui je vois où est ce bar et j’espère avoir l’occasion de goûter ce vin chaud à la myrtille ! merci )

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It