Pâtisserie et chocolat

Foodista toi-même !

Foodista, foodista, cakista plutôt (c’est pas moi qui l’ai écrit) en ce qui me concerne mais d’abord comment reconnait-on une foodista ?

L’auteur, directrice de communication et ancienne gagnante d’Un dîner presque parfait, décrit la foodista comme quelqu’un qui est, je cite « toujours au courant des tendances culinaires et ne peut s’empêcher de penser, respirer, vivre cuisine ». Jusque là je me reconnais, moins quand elle complète son portrait en écrivant que la foodista cuisine bien, écume les ateliers culinaires, teste des restaurants toutes les semaines. La foodista serait-elle nécessairement cordon bleu et fortunée?

J’ai eu la confirmation en parcourant ce guide que pour garder la ligne quand on est foodista, il n’y a pas de recette miracle : sans sport t’es mort. C’est toujours un peu étonnant de rencontrer des filles qui semblent passer leur temps à table et qui sont minces comme des feuilles. Après interrogatoire, il s’avère qu’elles passent souvent des heures à suer les calories ingurgitées.

Livres de recettes à lire, abonnements à des revues, sites à consulter, ingrédients indispensables, salons et manifestations à ne pas rater, le guide livre le parfait kit pour ne rien louper de ce qui se passe dans les assiettes.

J’ai trouvé le chapitre sur la foodista au restaurant proche de ma réalité de la consultation, en amont, de multiples guides et sources croisées pour espérer dénicher LA perle (ou pour éviter les déceptions) au « ça va refroidir » de l’accompagnant alors que je prends quelques notes sur le plat qu’on vient de me servir.

Tout comme Mathilde Dewilde, impossible pour moi de partir en voyage sans m’être renseignée sur les adresses gourmandes à ne pas rater. Une fois sur place j’adore aller fureter dans les supermarchés à l’étranger, dans les épiceries ou les marchés un peu partout et de retour de vacances je rapporte toujours des souvenirs  consommables  !

Bref je ne sais pas si j’ai mon diplôme de foodista mais comme les adresses dans ce livre sont majoritairement parisiennes, je me porte candidate pour une version lyonnaise d’un guide d’une gourmande tendance bec sucré.

Et vous, foodista ou pas ?

 

18 Comments

  1. Absolument et terriblement foodista MAIS pas de sport 🙂 Bon allez, à part mon yoga chéri, mais comme tout le monde me dit que c’est pas du sport … ^^ Belle journée !
  2. oui oui oui, une guide spécial bec sucré à Lyon !!!!!! Et sinon, je ne l’aime pas ce terme de foodista qui fait un peu folle furieuse non ?
    • ah mais tu m’as pas vu quand on m’annonce qu’Hermé a un corner à Lyon? folle furieuse je deviens..non c’est vrai que c’est un peu étrange ce franglais, tu dirais quoi toi ?
  3. Excellente idée la création d’un guide spécial gourmand à Lyon. Je suis d’ailleurs prête à donner de ma personne.
    Sinon pour parler du coeur du sujet : foodista. Je trouve ce mot un peu barbare et la définition trop préçise. Beaucoup peuvent être « Foodista », chacun apportant sa note personnelle. Bref, je ne saurai dire si j’en suis ou pas (c’est grave docteur ?).
  4. Mdr en effet t’as premiere remarque je me suis fait la meme ‘donc la foodista est riche elle peut se payé cour de cuisine et resto’ bas voyons .
    Je ne pense pas etre foodista, meme si je coche bcp de point dans le descrifitif, j’aime la nourriture et en effet quant je pars en voyage j’adore flané dans les marché, supermarché et testé des choses que je ne connais pas et les rapporté chez moi ^^ .J’avoue ca fait partie des mes moments favoris
    • il y a peut-être des foodista désargentées )) en tous cas comme toi la découverte de la cuisine locale fait forcément partie des voyages
  5. Grâce aux blogs je me tiens informée mais de là à dire que je suis foodista… je suis plutôt une gourmandista!
  6. Oh oui! Sans aucun doute! Mais pas de sport pour moi… enfin, très peu: je cours qd il ne fait pas trop froid, au moins une fois par semaine… mais ça ne suffit pas: je grossis!!!! (en même temps, c’est pas un tour de Parc bouclé en 40 minutes qui constitue une vraie séance de sport… Ça échauffe, quoi!)…
    Je ne peux pas m’empêcher de réfléchir et penser « food »: je cuisine, je m’informe sur les nouveautés, j’adore tester les restos, j’expérimente…
  7. Foodista?! C’est sur! Mais foodista fauchée! Après tout, comme dans toute chose chacun son style! Mais malheureusement pour moi les restos c’est no!
  8. Foodista sans aucun doute, (je rêve cuisine!) sans la version sport!! à moins qu’aller en courant chercher la tablette de beurre manquante compte!

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It