Qui n’a jamais visité les Halles de Lyon, n’est pas lyonnais et j’ai réparé cette lacune la semaine dernière car je n’avais pas eu l’occasion de revenir aux Halles de Lyon depuis leur rénovation. Le hasard veut que j’ai mis le pied dans ce haut lieu gastronomique à l’heure du déjeuner, les effluves des cuisines m’ont donc chatouillé les narines dès la première allée. Ma mission, si je l’acceptais, consistait à ressortir sans sac ou achat. J’avais un rendez vous professionnel dans la foulée et débarquer avec un saucisson ou l’odeur d’un Saint Marcellin auraient manqué un peu de sérieux.

J’ai été surprise par le nombre de petits restaurants où l’on peut déjeuner à commencer par le Bellota-Bellota dont l’ardoise annonçant un sandwich Pata Negra semblait clignoter.

Plus traditionnellement, on peut déguster des huitres, des truffes ou s’attabler dans un bouchon.

J’ai craqué pour cet endroit où l’ont peut s’assoir entre deux courses pour boire un thé Mariages frères..malheureusement c’était fermé …

J’ai découvert que Bahadourian proposait un espace pour se restaurer avant d’aller me balader dans ses rayons épices et produits du monde..

Je me suis promenée parmi les fromagers, poissonniers, bouchers, charcutiers, traiteurs …pour remplir son panier, il n’y a que l’embarras du choix (et le cri du porte-monnaie) :

Ah la mère Richard ! une véritable institution lyonnaise, la meilleure fromagerie déclareront certains….son Saint Marcellin avec du bon pain et un verre de vin a un goût de paradis sur terre. J’ai déjà eu l’occasion de goûter ses yaourts et ils sont délicieux aussi.

Les amateurs de charcuterie pourront repartir avec de la Rosette, du Jésus (tu sais ce saucisson emballé dans un filet qui m’évoque les slips jetables que tu emportes dans ton sac de maternité) …

..ou encore avec des gratons (non ce ne sont pas de chouchoux)

Ne jamais déclarer que tu n’aimes pas les quenelles si tu n’as jamais goûté celle de Giraudet car elles n’ont tout simplement rien à voir avec les autres (et surtout pas celles en boîte de conserve, horreur !). Ni pâteuses, ni compactes, elles doublent de volume en cuisson et nappées de sauce tomate ou nantua puis passées au four, c’est un régal !

A ce stade de la visite, les sablés aux pralines de la Maison Jocteur auraient pu m’être fatales mais j’ai résisté..

J’ai demandé à une habituée qui louchait sur les gâteaux du pâtissier Sève lesquels étaient ses préférés…elle a commencé par m’en désigner un seul, puis un autre, puis encore un …dans ma ligne de mire j’ai repéré le Mont d’Or au palmarès de mes dix envies sucrées mais malgré ça j’ai poursuivi ma route

Même au milieu des dragées (pourquoi ne mange-t-on des dragées que pour les mariages, communion, baptême? ) et des choco mac du chocolatier Richart, je suis restée très digne …

Ces halles, marché couvert m’ont rappelé celui de la Boqueria à Barcelone, celui de San Miguel à Madrid, les halles aux poissons de Bretagne et tout récemment celles d’Avignon. Chacune de celles-ci ont leur ambiance particulière et si un jour tu passes quelques jours à Lyon, je te conseille une étape aux Halles de Lyon Paul Bocuse pour mettre dans ta valise quelques spécialités à offrir ou à déguster de retour chez toi.

Et toi, des halles sympas dans ton coin ?

18 Comments

  1. Chez moi, on y trouve les halles d’Avignon avec des ateliers cuisine animés par des Chefs!
    • je les ai visitées de passage à Avignon et je suis même passée devant le stand dont tu parles (ily avait une émission de télé en tournage)
  2. j’aime aussi beaucoup flâner dans les Halles de Lyon … y prendre quelques huîtres avec un verre de vin blanc … je devrais y aller plus souvent !
    A noter aussi Cellerier avec tous les bons antipasti et merveilles italiennes dont le superbe jambon … mozarella etc …
  3. Ah oui, les Halles Paul Bocuse : un lieu de perdition pour tout gourmand qui se respecte. Rien à voir, pour l’instant, avec les Halles rénovées de Chambéry qui ne sont qu’un simple marché couvert… Mais, peut être, qu’un jour viendra…
  4. Lyon c’est pas du tout mon quartier mais j’adore les quenelles.
    Elles sont à quoi les vertes et les noires ? Parce que je ne connais que les classiques au poisson blanc (brochet le plus souvent) ou au veau, et pas seulement en boite hein 🙂

    en tout cas y a plein de choses qui semblent si bonnes à manger que bon ça me ferai presque baver sur le clavier, surtout si on évoque les spécialités salées de la ville…

    • j’ai regardé sur le site mais je n’ai pas trouvé il va donc falloir que je retourne aux Halles pour répondre à ta question car j’ai peur de dire des bêtises )
      il en fait aux morilles qui sont excellentes…
      alors tu es plus salée si je comprends bien )
  5. C’est pas très loin de chez moi et pourtant je n’y suis encore jamais allée ! Il faut que je répare ça très vite !!!
  6. Le Marché des Grands Hommes à Bordeaux, il faudra que je le montre un jour mais je n’y vais jamais ! Une occasion me diras-tu ? Pourquoi pas ?! En tout cas j’espère aller à Lyon un de ces jours 😉 Bisous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It