L’autre jour j’ai tenté d’expliquer à un proche totalement hors du monde de la communication internet et du web en quoi consistait le métier de community manager, vu que c’est un des débouchés de mon master susceptible de m’intéresser. Si j’avais su, je lui aurais fait lire l’article paru dans le Elle de cette semaine « Bref, je suis community manager« , que j’ai dévoré comme tout ce qui touche de près ou de loin à internet ou je lui aurais montré les offres d'emploi dans le secteur.

Le community manager (ou CM) est-il un éternel stagiaire?

C'est en tous cas la question que je me pose quand je vois passer les dizaines d'offres (de stage donc) chaque jour sur les différents comptes twitter ou alertes emplois auxquelles je suis abonnée. Historiquement les marques et les entreprises se sont tournées à un moment donné vers le stagiaire, le petit jeune de 25 ans à l'aise avec les codes d'internet et accro aux nouvelles technologies, pour faire vivre les pages créées par ces dernières et pour parler d'elles. Et puis dans certains cas, ces stagiaires sont restés et sont devenus les community managers de la boîte. La question de leur salaire reste très flou, en tous cas j'ai lu tout et son contraire à ce sujet.

Etre community manager ça s'apprend sur le tas alors ?

C'est vrai que les pratiques du community manager ne semblent pas encore très formalisées. Néanmoins pour fédérer une communauté autour de l'image d'une marque ou d'une institution, la route est longue et chronophage (suis le compte des Inrocks par exemple tu comprendras).

Cela ne s'applique pas à tous les domaines, mais j'aime l'idée de montrer ce qui se passe dans les coulisses (musée, institutions culturelles, chaînes de télé, boîte de production ..) ainsi que celle de savoir rebondir sur l'actualité et de garder toujours un œil ouvert.

Je vois ce boulot comme varié (beaucoup de veille, de l'analyse, une présence sur les réseaux sociaux cohérente, un volet e-réputation, parfois du rédactionnel), créatif et réactif (en cas de crise en particulier) mais si je ne suis pas sûre qu'il véhicule une image aussi positive.

En fait c'est un peu comme lorsque je parle de mon blog à des personnes qui n'en ont pas. Elles pensent à un truc Skyrock sur lequel j'écrirais mon journal intime depuis 6 mois alors que ça fait 6 ans que je publie un billet tous les soirs et qui j'y passe minimum 2h30 en dehors de mes heures de travail/stage/études. Le Community manager, lui, est encore réduit souvent à quelqu'un qui met en ligne des statuts Facebook ou qui balance des tweets.

Certaines marques ont quand même pigé que le temps du consommateur passif est fini (aujourd'hui on parle de conso-acteur) et que même hors du domaine marchand, le public aujourd'hui ne va pas vers ce qu'on lui propose sans interaction et appropriation. C'est fonction d'intermédiaire ou de médiateur, elle est jouée par le community manager et il parait logique alors qu'elle se professionnalise, que les profils se diversifient de -je cite l'article d'Elle– la mère de famille à la blogueuse quadragénaire influente..ben presque moi en fait )).

Le Community manager peut-il « vendre » tout et n’importe quoi?

J’imagine que dans certaines web agencies, la diversité des clients est énorme et que du moment qu’on maîtrise une palette d’outils et de pratiques, c’est l’essentiel. Pour autant, j’ai l’impression que pour parler avec enthousiasme de quelque chose, pour accepter le fait d’être connecté quasiment en permanence et d’être toujours en état de veille il faut aimer la marque, le secteur, l’institution pour lequel on bosse. En clair, il me semble que j’aurais plus de facilité à communiquer autour de la gastronomie, du tourisme, de ma ville, de la danse qu’autour des voitures, du sport ou des banques.

Avis aux marques ou institutions qui chercheraient une community manager dans les domaines énoncés plus haut, je suis là ) …c’était la minute de personal branding )

Je ne sais pas si ce billet aura intéressé grand monde mais si tu es community manager, ton expérience ou tes conseils sont les bienvenus !

50 Comments

  1. En tout cas, je suis arrivée jusqu au bout !
    2h30 par billet… Wahou !! J avoue qu en rentrant au mieux à 19h et en dormant 7 à 8h, je n y arriverais jamais et suis impressionnée !
    Je dois aussi parfois expliquer le métier de CM : pas évident quand ce n est pas le sien !
  2. je ne passe pas forcément 2h30 pour un seul billet mais je mets beaucoup de photos dans pas mal de billets (en particulier voyage) et je les recadre souvent .. sinon je passe aussi beaucoup de temps à chercher la photo (quand ce n’est pas la mienne) qui me parait la plus appropriée..et puis il y a tout ce qui est accroche, faute d’orthographe, tournure, chute ..je dors jamais 8h je crois )
  3. billet très intéressant, qui m’éclaire… je me demandais justement en quoi consistait ce boulot, j’ai à présent la réponse !
  4. Perso un article qui m’a beaucoup intéressé…voilà un métier qui m’attire, me tente, mais effectivement, on voit encore et toujours beaucoup d’offres de stage ds le domaine…Je pense que ce métier se développera et se professionalisera ds l’avenir, du moins je te le souhaite si tu veux t’investir dans ce domaine…Et je suis admirative du temps que tu consacres à tes articles, ms ça ne m’étonne pas, c’est hyper chronophage si tu veux faire les choses bien et c’est un peu pour ça que j’ai laissé tombé le blog..trop de temps devant l’écran selon les dires de mon homme et c’est vrai…c’est pour ça que je t’admire d’arriver à tout concilier…
  5. Juste une petite remarque  » le stagiaire, le petit jeune de 25 ans  »
    Alors à 25 ans je suis loin d’être encore stagiaire, et mes stagiaires ont plutôt entre 19 et 23 ans 😉 (normalement en cursus classique on termine un Master à 22 – 23 ans)
    C’est pas grand chose mais c’est marrant de voir que 25 c’est « petit jeune » (et du coup je me sens un peu con à gérer une équipe de 5 personnes à mon âge :p)

    (PS: ce comm n’est pas du tout une critique hein :))

    • désolée ce n’était pas péjoratif …pour une vieille comme moi une personne qui a plus de 10 ans de moins que moi est forcément un »petit jeune » mais à cet âge là je bossais déjà et j’encadrais une équipe donc cela n’a rien à voir avec les compétences on est tout à fait d’accord…
  6. Je ne savais pas exactement quel était précisément ce travail, merci de m’avoir éclairé et M**** pour tes recherches! 😉
  7. J’ai adoré ton billet.
    Perso, je suis à mi temps pour une entreprise et le reste à mon compte. Je suis spécialisée dans le secteur de la restauration. C’est clair que les entreprises privilégient les stagiaires.
    Perso personne ne sais vraiment ce que je fais… Mais j’adore mon boulot 😉
    • et comment as-tu trouvé ton boulot en entreprise et les autres clients? (si ce n’est pas secret)
  8. Je lisais récemment qu’un bon community manager est généralement quelqu’un qui bosse dans l’entreprise depuis un moment.
    Dans mon ancienne boîte, c’est ce qu’ils avaient fait. Ils avaient pris des gens en interne qui animaient la communauté en plus de leurs jobs respectifs, des personnes de secteurs différents.
    Mais selon les secteurs d’activités, c’est plus ou moins compliqué.
  9. Je ne pense pas que le CM soit un éternel stagiaire… mais je pense que pour beaucoup d’entreprises, le CM en stage, c’est le « coup d’essai ». On voit si ça marche, si ça peut devenir un poste à part entière, ce que ça donne, on expérimente… et pour beaucoup, on finit par avoir un poste. Moi, je suis aussi en stage Conception-rédaction / Cm et je ne vois pas d’un mauvais oeil le grand nombre d’offres de stage… même si j’ai quand même l’impression que ça reste localisée en région parisienne. Parce que, franchement, à Lille, depuis janvier, j’ai vu genre 5 annonces passer (autant dire, rien du tout), j’en étais même déçue.

    Maintenant, oui, pour beaucoup, le CM, c’est monsieur ou madame Facebook, ou encore monsieur et madame « je te vendrais ta mère si je le pouvais »… mais bon, ça commence quand même à être de plus en plus connu même si le chemin est long 🙂

    • j’espère que ton stage se concrétisera par un job …j’ai bossé 11 ans avec pas mal de responsabilités alors l’éternelle stagiaire j’aimerais éviter ) (et je suis déjà en stage de 3 mois)
  10. Coucou! Moi aussi j’ai lu cet article, très intéressant, qui m’a appris plein de choses 🙂 je suis un peu CM moi aussi car en stage en communication, dans une association qui ne comprend pas beaucoup les réseaux sociaux. Mais je sais qu’une fois partie, personne ne sera là pour s’en occuper, ce qui est dommage 🙂 Mais non, un CM n’est pas juste là pour écrie des tweets, ce’est un vrai métier avec des vraies problématiques; des formations se créent et des agences de com se spécialisent même dans ce domaine! D’ici quelques temps,ce sera bien rôdé tout ça 🙂 Bonne journée!
  11. Je ne suis pas réellement CM, plutôt content manager. Et comme toi j’avais l’impression que c’était une place de stagiaire. Au final, les entreprises qui fonctionne ainsi n’ont pas compris l’intérêt du métier. C’est ce que j’ai pu comprendre en discutant avec ma tutrice. Être CM, c’est pas juste « faire mumuse sur les réseaux sociaux ». Mais comme c’est un métier tout neuf et assez mal compris, beaucoup on l’impression que ces métiers ne se limitent qu’à ça…
  12. Marie-Thé Reply
    Détrompe-toi, ton billet est très intéssant, et très clair, j’ai tout compris !
    Merci de nous avoir éclairé sur ce métier mal connu, et bonne chance pour la suite …
  13. Je ne suis pas CM, pas du tout, me je trouve ton article TRÈS intéressant.
    Bisous
    Elisa, en Argentine
  14. Ce qui est paradoxal, c’est que d’un côté, il est aujourd’hui acquis que le CM est réellement essentiel pour les entreprises et peut leur apporter beaucoup, que l’impact de son travail est fort, et que de l’autre côté on donne une telle responsabilité à un jeune stagiaire…
    • je regarde passer les offres et dans 90% des cas ce sont des stages, je trouve ça quand même hallucinant
  15. Je suis enfin devenue CM à mon compte et oui, je m’y retrouve dans ce que tu dis 🙂 Ce que je gère actuellement relève plus du rédactionnel : j’alimente un blog et des sites. Mais je me dois de diffuser les infos que j’écris et d’autres via FB et Twitter. Après, peut être qu’un autre client me demandera autre chose, plus de relation client… On verra par la suite 🙂
  16. Comme tu le sais, je travaille directement avec la community manager de ma boite. De nos échanges, j’ai compris qu’elle était surtout webmaster au départ et qu’elle avait fait évoluer elle-même son poste vers le CM. En bref, elle n’a pas été embauchée en tant que CM. Elle ne s’occupe pas du rédactionnel (ça, c’est moi!!!! ), mais effectue une veille permanente sur le web et le fait très bien au demeurant. Si nos supérieurs ont très bien accepté l’évolution de son poste, la plupart des collègues pensent qu’elle passe son temps à tweeter et à jouer à farmville… Dur, dur pour elle qui fait un super boulot.

    Je prends exemple sur elle dans le cadre de mon entreprise, je suis nullissime en technique, alors je travaille avec un développeur. Par contre, je ne suis pas mécontente de ma gestion du site web + réseaux sociaux, il faut avouer qu’en s’en occupant un peu, on peut faire parler de soi. Mais nom de Dieu, qu’est-ce que c’est chronophage!!! Bon courage dans tes recherches, tiens je t’envoie une offre par mail vue ce matin et qui pourrait t’intéresser! bises!

    • les profils sont assez flous j’ai l’impression, pas mal de CM font aussi du rédactionnel…merci pour l’offre
  17. Hello

    Quand j’ai commencé le CM en 2010, les professionnels de l’emploi ne savaient pas de quoi je parlais… Je leur ai ramené toute ma doc pour qu’ils se constituent un cahier sur le thème des métiers du web, et notamment sur les réseaux sociaux…

    Les mentalités sont longues à évoluer…
    Les gagnants sont ceux qui ont compris l’intérêt de prendre en compte le consom’acteur dans leur processus de communication dès la mise en oeuvre de la stratégie…

    Berangere
    Webulous

    • ça évolue mais encore doucement selon les secteurs il me semble …et puis le fait que beaucoup de monde s’auto déclare CM c’est pas forcément positif il me semble
  18. Le monde digital reste flou pour pas mal de gens, mais le community manager peut être une personne clé dans une communication pertinente!
  19. Très intéressant !

    J’ai été community manager durant un stage et cela m’a beaucoup plu ! Même avec un Master Infocom parcours Web, je n’avais pas vraiment eu au préalable de cours sur le community management. Heureusement pour moi, je m’y connaissais en réseaux sociaux mais j’ai beaucoup appris sur le tas !

  20. Bonne chance pour tes recherches ! c’est vrai que pour beaucoup de gens qui ne sont pas connectés (et mine de rien il y en a !) ce métier semble pas indispensable mais c’est partout pareil, quand tu n’es pas dans la partie, tu n’y vois pas d’intérêt…
    C’est un peu le rêve d’au moins une blogueuse sur deux le métier de CM 😉
  21. Je commence à avoir quelques CM dans mon entourage web donc j’ai fini par savoir ce que sait par la force des choses et j’ai lu l’article de Elle moi aussi !
  22. Article intéressant sur un métier qui je pense, ne peut-être qu’un avantage pour une entreprise. J’espère que tes recherches pourront aboutir !
  23. Ah si c est un article très interessant, et c est un métier qui me plairait beaucoup
    Malheureusement j’ai qu’un BTS assistant de direction du coup je peux pas aller bien loin avec cela
    Dommage …
    • tu sais les études ne font pas tout, loin de là alors il faut tenter sa chance si on est passionné par quelque chose
  24. Ce blog est pleeeeeins de gourmandises!
    Je suis actuellement en école de commerce et je recherche un stage de Community Manager à l’étranger. Avez-vous des entreprises à me conseiller ? 🙂
    • merci pour le blog : )
      par contre je n’ai pas fait de stages à l’étranger ..avez vous regardé sur le site my community manager par exemple ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It