Voyages, voyages

Une nuit sur un ferry direction Bastia

Passer la nuit sur un ferry, voilà comment à commencer mon séjour en Corse, après seulement 3h de TGV pour rejoindre Toulon. J’avoue que j’étais moyennement rassurée quant à l’état potentiel de la mer. J’avais d’ailleurs emporté des médicaments pour le mal de transport avec l’idée de m’assommer en cas de mer démontée (optimiste en somme).

Quand j’ai aperçu le ferry jaune et blanc de loin, énorme avec sa soute à voitures grande ouverte telles deux énormes bouches, je me suis dit qu’un tel engin ne pouvait pas bouger. C’était sans compter sur les mots du commandant, croisé au moment de l’embarquement et qui nous annonça quelques remous aux abords de Bastia.

Gloups ! trop tard j’avais déjà un pied sur le ferry et l’envie de découvrir cette île tant vantée était plus forte que le reste …

 En m’éloignant du quai et en prenant l’escalator menant au pont 5 du ferry, j’avais l’impression d’être dans un épisode de la Croisière s’amuse (les uniformes du personnel y étaient pour quelque chose)… j’étais curieuse de découvrir à quoi ressemblait une cabine de ferry.

 On ouvre la porte ? (un peu déçue de ne pas avoir eu la 6017)

Un petit conseil si l’idée de toute cette eau sous toi ne t’enchante pas plus que cela, évite d’ouvrir les rideaux et de regarder en bas par la fenêtre …je le sais je n’ai pas pu m’en empêcher )

Après avoir dit adieu à ma famille au téléphone (le syndrôme Titanic sans doute), direction le bar du ferry ( les couloirs ont la nette tendance à tous se ressembler soit tu as un très bon sens de l’orientation soit tu te déplaces en groupe..j’ai opté pour cette seconde solution ) pour l’apéritif  :

Attention plusieurs indices corses se cachent dans les photos qui suivent à toi de les retrouver :

Comme tu peux le constater, dès le début du séjour, l’assiette était gourmande et malgré la crainte de ne pas résister au roulis de la mer, j’ai finis mon dessert )

Puis tout le monde regagna sa cabine (la team Sue Ellen n’en était qu’à ses balbutiements), l’heure de rendez-vous le lendemain matin étant à 6h15. Cela dit, le matin tirer ses rideaux pour découvrir un ciel rosé bordant la mer ça vaut le coup de mettre son réveil de bonne heure.

La nuit avait été calme, une fois couchée je me suis sentie bercée et me suis vite endormie. Après une douche un peu étrange quand le sol tangue, je suis sortie sur le pont pour voir les côtes de la Corse s’approcher.

Nous avons eu ensuite la chance de visiter la salle des machines alors que le soleil se levait peu à peu …

Devine les mètres d’eau qu’il y a sous mes pieds….brrr

Le premier visage de la Corse s’est dessiné peu à peu à travers la vitre alors que le commandant garait son ferry accostait avec l’aide d’un capitaine du port de Bastia qui, peu de temps avant l’arrivée, monte à bord pour aider à la manoeuvre…visiblement le moment du créneau est toujours un peu délicat, il faut calculer le nombre de mètres (le commandant se repère aussi aux lampadaires sur le quai !).

Quelques instants plus tard, nous avions tous un pied sur le sol Corse….

Un grand merci à Corsica Ferries pour cette nuit insolite ! et à tous ceux sans qui ce séjour n’aurait pas été possible ni aussi magique (Jean-Christophe, Jean-Michel, Sylvie, Pierre, Marie, François, Jean-Marie et ceux dont je vous parlerai au fur et à mesure du voyage)

Tu l’as compris je n’étais pas seule sur le ferry : Gazelle, Shalima, Camille d’Essayage, Jeff, JulyCocoon, HelloValentine, 100Driine, Benjamin, Marcia, Marie-Laure, Sandra et notre nounou aux petits soins et toujours présent Emmanuel de l’agence Eluère étaient du voyage.

 Dans le prochain billet, je t’emmène à Bastia, tu me suis ?

38 Comments

  1. Oh, c’est rigolo, ta cabine était inversée par rapport à la mienne… ou alors c’est le second effet kiss myrthe ??
  2. 🙂 merci pour ce premier billet. Sur ce, je vais me coucher avec ces belles images en tête (peut être que j’entendrai aussi le clapotis de l’eau pour me bercer ?)
  3. En effet, ma cabine était dans l’autre sens aussi! Mais ça sera dans deux billets qu’on verra ça! (là j’ai un autre, j’ai un préambule puis le ferry) (Qu’est ce que je peux parler).

    Dites, on repart les filles? 🙂 🙂

  4. ça donne trèèèèès envie. C’est beau, c’est kitsch et c’est chouette !
    N’empêche, le sentiment d’arriver sur une île (que tu viennes en ferry ou en bâteau navette), c’est toujours un truc fou. L’impression d’être Christophe Colomb, l’impression que tout peut arriver, qu’un autre monde est là à portée de main.
    Je suis émue. Merci 🙂
  5. Très sympa cette traversée…Moi j’ai fait une fois une traversée avec la corsica ferry, ms je n’avais pas de cabine, ns avions fait la traversée de jour, ms je reconnais bien l’intérieur du navire!! Hâte de revoir Bastia au travers de tes photos!
  6. J’ai tellement le mal de mer que rien qu’en regardant les photos je me suis sentie pas bien 🙂 A chaque fois que je vais en Corse voir mon frère je me farcie le bateau et c’est un cauchemar !!!
    Belles photos en tous cas et j’ai hâte que tu nous emmène à Bastia !
  7. Je te suis à fond ! Déjà là tu m’as fait rêver… je serais comme toi sur un bateau mais ce que j’ai vu me dit « tu n’auras qu’à pas tirer les rideaux ! » ^^ Tout est beau et a l’air si bon. A suivre… merci Choco. Bisous.
    • en même temps c’est plus fort que toi les rideaux je crois que tu le fais une fois ..histoire de te faire une petite frayeur ) bises
      • Je tirerai les rideaux en pensant à toi c’est sûr ! Je réviserai Bastia plus tard… et j’ai réalisé que ma copinaute corse n’habite pas très loin de Asco mais je la vois bientôt IRL à Hyères car je vais passer quelques jours dans le Sud… une approche de Toulon sans savoir ce qui m’attendais encore. Merci Choco je suis ravie ! Bisous.
  8. messieurs de Corsica Ferries, la prochaine fois, je veux en être et en plus, je ne suis pas loin!
  9. olala ça donne vraiment envie ! pourtant je crains le bateau … Mais je ne connais pas la Corse, et ça me tenterait bien … avec des cachets contre le mal de mer et sans regarder en bas ! J’attends avec impatience la suite de ce récit ! Merci de nous faire partagaer tout ça.
  10. Drew i still cant believe your no lonegr here with us Ill never forget the great times we had together .alot of things are running thru my mind like Why does god always take the ones that are Full Of LIFE, the one that always sees the bright side .my brother i know your now resting but our memories we shared will always live on.love youIvan
  11. Je penserai fort à toi la semaine prochaine !!! 😉

    Ben oui, je suis revenue me plonger avec délice dans tes billets avant le départ !

    *

Write A Comment

Pin It