Hier matin en me levant, j’ai eu comme une révélation : depuis quelques temps je considère mon blog comme si c’était un second boulot. Tous les soirs, j’ écris un billet pour le lendemain, 7 jours sur 7, quelque que soit les devoirs que j’ai pu avoir, les enfants malades, la famille en visite à la maison, les vacances. Quand je travaillais à 50%, c’était royal j’avais tout le temps pour préparer mes billets dans la semaine. Quand j’ai repris mes études, ça s’est largement corsé mais je me suis organisée pour me réserver quelques créneaux entre deux cours. Depuis lundi, je suis en stage et je bosse du lundi au vendredi alors ces moments pour écrire je ne les ai plus si ce n’est une fois que les enfants sont couchés.

Et si peu à peu la contrainte prenait le pas sur le plaisir que j’ai toujours eu à écrire ?

Peut-être que certaines parmi celles qui liront ce billet écrivent vite et bien…ce n’est pas mon cas, je passe toujours un temps fou à choisir mes titres, les photos, mes accroches. Avec le temps (mon premier blog a plus de 5 ans), je suis devenue plus exigeante avec moi même, je crains d’avoir déjà traité le sujet, de radoter comme si j’étais payée pour ce blog qui ne me rapporte financièrement quasiment rien. Un peu absurde, non?

J’ai eu aussi souvent le sentiment ces derniers temps d’avoir les fesses entre deux chaises. Je dois être disponible pour participer à des soirées, répondre positivement à des sollicitations mais en même temps suffisamment fortunée pour prendre en charge mon billet aller/retour pour Paris. Il y a dans cette logique, quelque chose qui me froisse.

Je ne vais pas finir ce billet en annonçant mon départ façon Sheila…tout ça pour revenir dans une semaine. Je vais seulement tâcher de ne plus me forcer à publier tous les jours comme si la blogosphère en dépendait 🙂

Edit : bon si je réponds à tous les commentaires alors que j’ai dit que je voulais lever le pied je vais y passer la soirée d’où cet édit. Je voulais préciser car c’est un mot qui est revenu très souvent que le plaisir a toujours été là sinon j’aurais arrêté. Je suis plutôt du genre à me lasser assez vite dans la vie (pas des gens hein mais des activités, jobs) et là j’ai trouvé quelque chose qui me plait depuis plus de 5 ans. Je crois qu’à un moment donné, disons les choses le plus honnêtement possible, j’ai voulu faire comme les copines qui publient tous les jours, soit par défi soit pour suivre le mouvement bêtement (et les jours où tout le monde se jette au fleuve tu y vas aussi? oui à mon âge il serait grand temps d’être moins influençable je sais). Sauf qu’elle sont peut-être plus balèzes que moi, plus rapides, plus dispo et que là je suis non seulement essoufflée à force de leur courir après mais qu’en plus je trouve ça aussi idiot que les tours de piste qu’on nous demandait en endurance au collège et lycée. Bref pas question pour moi d’arrêter, il y aura des billets cette semaine et celles qui suivent mais à mon rythme. Quant à couper avec la blogosphère, j’ai décroché un stage de rédactrice /community management pour un web-magazine, donc je baigne en plein dedans et j’adore ça !

46 Comments

  1. voilà, c’est dit! ça serait bien si j’avais ce genre de révélation mais crois-moi, je comprends tout à fait ce que tu veux dire…La différence c’est que je ne travaille pas le mercredi, que je n’ai qu’un seul enfant et qu’il a 12 ans mais quand on travaille, c’est la course, c’est sûr….
    Le mieux, c’est qu’effectivement, tu fasses tout cela comme tu le désires et que cela reste un plaisir! A bientôt et grosses bises Virginie!
  2. Sage décision (et en plus, aujourd’hui, tu as publié deux fois ;-)). La semaine dernière, deux jours sans publier, bon, ben finalement, la terre ne s’est pas arrêtée de tourner, le trafic n’a pas augmenté, mais pas baissé non plus (faut dire qu’il est quand même pas explosif ;-)). Non, je n’écris pas vite, mettre des photos prend un temps fou, mettre les liens aussi… moi aussi, je souhaite que cela reste un plaisir, même si je passe du temps à choisir quel sujet je vais aborder !
    Bon stage !
  3. Ah Choco, comme je te comprends.
    Je ne peux plus écrire du jour au lendemain. Mes billets sont tous programmés maintenant une semaine à l’avance.
    D’ailleurs je me demandais comment tu pouvais publier tout en continuant tes études.
    Toutes les critiques eues dernièrement ont eu l’effet inverse de ce que je pensais. Elles m’ont remis le pied à l’étrier. Sans critiquer qui que ce soit. Des idées venues comme ça
    Par contre, je ne passe pas tant de temps que ça à bloguer. Dès que j’ai une idée en tête, j’écris, point barre.
    Cela doit être souvent décousu. Mais un billet ne me prend pas plus de 15 minutes à écrire. C’est vrai que je peux le reprendre plusieurs fois. Mais le temps passé n’est pas énorme.
    Donc abouti ou pas, je m’en fiche un petit peu.
    Si on me propose de l’argent pour mon blog, cela sera suivant ce que j’ai écrit, pas le temps passé sur mon blog.
    Si tu dois moins publier, c’est ton choix. Je le respecte et je crois que tu trouveras le temps d’écrire très bientôt, plus vite que tu ne l’imagines. Cela m’est déjà arrivé. Déjà essaie de ne plus publier le dimanche, cela fait un bien fou.
  4. En effet, il faut bloguer pour le plaisir et que ça ne devienne pas une contrainte. je comprends tout à fait ton point de vue.
  5. Tu as bien raison. Je ne publie qu’un jour sur 2 et cela me laisse plus de liberté, je ne regrette pas. malgré tout, je suis toujours en train de cogiter pour les jours de publication, je ne supporte pas de ne rien mettre en ligne. Pour le moment, ça reste du plaisir, alors tant mieux!
  6. Bien dit! Ecrire doit rester un plaisir et non une corvée! Si tu dois partir en vacances profites en! Tes lecteurs seront ravis de te retrouver à ton retour! Si un jour tu n’as pas le temps, ne culpabilise pas! On adore ton blog, mais la vie de personne en dépend… un peu moche à dire non? Entouka, moi j’ai un flux sur mon blog qui m’indique les mises à jours alors je viendrai te lire à chaque mise à jour! Bon weekend!
  7. Du PLAISIR et uniquement du plaisir, c’est ce que doivent nous apporter nos blogs je pense, rien d’autre, le reste c’est du bonus mais pas un but en soi. Tu fais en tout cas partie de mes « modèles » dans la blogosphère, j’admire ta rigueur, mais si tu publies moins, je pense que personne ne t’en voudra, et puis encore une fois, c’est TON blog et tu fais ce que tu veux ! Et surtout, ce n’est pas un boulot car toute peine mérite salaire…
  8. Cela n’a rien à voir avec ton post. Tous les coms que tu reçois passent en spam dans ma boîte Orange. Est-ce normal ? Car avant ce n’était pas le cas
  9. Marie-Thé Reply
    Ha ça va me manquer ! Mais je comprends tout à fait cette décision …
  10. Je crois que l’important effectivement est de toujours te faire plaisir. S’obliger à publier est un enfer, il faut trouver le juste milieu !
  11. C’est vrai que ça en devient stressant! Moi déjà j’ai arrêté les week end (ou presque) mais je devrais aussi laisser tomber certains jours ou je n’ai pas vraiment envie! Bizou
  12. Il faut trouver son rythme…
    Il est vrai que lorsque les articles s’espacent, les stat diminuent un peu, ms les fidèles seront tjs là & c’est là le principal, non ?
    Continuer à bloguer pour le plaisir….
  13. Je commencerai mon carreau de chocolat en te tirant mon chapeau. Je suis encore toute jeune dans le grand univers de la blogosphère. Et une choses est sûre, je ne peux pas tenir le rythme de publier 1 billet par jour. Diverses raisons expliquent cela : manque de temps, d’inspiration, donc j’ai choisi d’avancer à mon rythme.
    Pour être honnête, j’aimerais en faire autant, mais ce serai un contrainte. Il faut que l’écriture et la partage sur le blog reste avant tout un plaisir.
    Quoiqu’il arrive, nous continuerons à te suivre et à dévorer tes billets, chère Chocoladdict.
    Alors, ne change rien, et continue d’avancer dans la direction que tu auras choisie.
  14. Comme je te comprends ! Ca m’a quand même chiffonnée de ne pas publier tous les jours pendant les vacances comme si j’avais oublié de donner à manger à mon blog ! 😉
  15. L’important c’est le plaisir. Nous vivons assez dans un monde de contraintes pour nous en imposer de supplémentaires à nous-même non? Poursuivre dans cette voie conduirait à l’asphyxie de notre individu même. Un blog c’est un vrai don de soi, mais on n’est pas obligée de se donner tout entière, il faut qu’il en reste pour la vraie vie! Pour ma part, je ne publie pas tous les jours, c’est un choix, je n’ai pas le temps, il faut se rendre à l’évidence, il y a une ligne à préserver. Continue dans la voie que tu te traces, ce sera toujours la bonne.
  16. T’as raison, lève le pied un peu ^^ si ça devient une contrainte et que tu prends moins de plaisir, c’est dommage 🙂
    Moi, j’ai pris le parti de publier au moins 1 fois par semaine … du coup, ça me laisse plus de temps pour m’organiser et si jamais l’envie (et le temps) me prends de publier plus, tant mieux sinon tant pis 🙂
  17. Zn effet, publier moins souvent me semble une bonne solution et on t’en voudra pas ! Je n’ai toujours écrit que 2 ou 3 fois par semaine…
    D’ailleurs moi je suis curieuse de comprendre pourquoi avoir même l’idée de se mettre la contrainte de publier tous les jours ? Un autre sujet…
  18. Moi aussi je suis exigeante, je ne publie un billet que lorsqu’il est relu, agrémenté de photos et qu’il me convient. Ca prend du temps, beaucoup de temps, et je le fais par plaisir et pour partager mes bons plans, et non pas pour placer une marque dans un article ou pour être rémunérée de quelque manière que ce soir.
    Etant en Angleterre, je n’ai pas d’invitations à des soirées ou autres journées de promotion, mais si j’en avais je peux te dire que je n’irais pas à la majorité d’entre elles! Tu ne dois rien à ces personnes qui te contactent, ton blog est ton espace et si tu te sens débordée, rien ne t’empêche d’espacer un peu les billets. Personne ne t’en voudra pour ça…
  19. j’étais comme ca.
    Et puis je me suis mis en tête la phrase à ne jamais oublier: le monde ne s’arrêtera pas. Et je sais aussi parfaitement que je manquerai quelques semaines et puis « Pfiout »… on passera à autre chose.
    Une fois que j’ai intégrée tout ça… bah on le prend un peu moins au sérieux du coup 😀
  20. Publier tous les jours je ne sais pas comment tu fais avec ta vie à côté.
    Je n’ai plus beaucoup le temps, même de lire je n’ai plus le temps (et je ne parle même pas de commenter ^^).
    Je ne pense pas que tu y perdes au change de ne pas publier tous les jours.
    Les billets devraient être pris en charge quand on est invitées je trouve, ou alors que les annonceurs délocalisent ce serait pas mal. (enfin je dis ça mais depuis le changement de blog et la non affiliation à wikiosarace je suis bien tranquille de ce côté là ;-))
  21. Le plaisir, l’envie, la qualité, tu as raison de te concentrer sur ça 🙂 ça ne m’a jamais dérangé de laisser le blog en jachère 2, 3 ou 6 jours entre 2 billets parfois un mois… Bref, le principe d’obligation est totalement détestable en ce domaine, ça aboutit à des billets impersonnels, écrits à la va-vite et creux….
    Tu as toujours fais de ton mieux pour partager tes envies, tes plaisirs, tu n’as qu’à continuer, au rythme qui te plait 🙂
  22. je n’ai jamais publié tous les jours, je n’en ai pas envie, et je n’ai pas le temps!!je pense qu’il ne faut jamais se forçer a ecrire, ca vient tout seul, les blogueuses qui publient tous les jours ne rédigent pas pour moi forçément les meilleurs billets, ca ne veux rien dire de particulier!ecrire doit rester un plaisir, une détente!
  23. Tu sais ce que j’en pense car je l’ai déjà dit, je ne comprends pas non plus pourquoi publier coûte que coûte alors que rien n’y oblige… et surtout avec tes études, tes enfants et le reste… parfois je publie peu, parfois beaucoup, le fait qu’il n’y ai pas de règles c’est ça qui fait que je tienne le coup ! Bonnes vacances !
  24. Tu as raison Choco, si cela devient une contrainte et je le comprends, publie uniquement quand tu en as envie. Je me demande souvent comment vous faites avec vos enfants, le travail… même si moi aussi je savais faire beaucoup de choses à la fois mais quand même. Je vais m’inscrire à ta news, comme ça je viendrai dès que tu publieras mais fait à ton rythme c’est important. Je suis comme toi je ne sais pas bâcler les billets… j’espère pouvoir continuer car pour moi on dira que cela remplace un peu le travail vers lequel je ne vais plus.

    Je t’embrasse et te souhaite plein plein de choses 🙂 A bientôt 😉

  25. Comme je vois ce que tu veux dire ! D’ailleurs, depuis que j’ai déménagé mon blog, je ne publie plus le we et ce ne sont que 2 petits jours mais si tu savais le bien que ça me fait !!!
  26. Je te comprends à 200%, je n’arrive pas à être aussi régulière que toi, et je ne veux pas me forcer quand je n’ai pas le temps ou l’envie d’écrire. Cela implique peut-être de perdre une partie de mon lectorat, mais tant pis, cela fait partie de moi, c’est comme ça.
  27. Si tu te poses la question, c’est que tu as sûrement besoin de lever un peu le pied pendant une petite période
  28. Oh non Choco n’annonce pas ton départ (même si te voir faire Sheila ça doit être rigolo!)
    J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à te lire depuis quelques temps, que ce soit tes brèves, tes conseils de lecture ou tes recettes.
    Et c’est si agréable pour moi, que ce serait triste que ça devienne une corvée pour toi.
    Alors moi je dis que je préfère te lire moins souvent mais continuer à sentir à chaque fois ton envie d’écrire et ton plaisir de partager toutes ces petites (et grandes) choses avec nous tes lecteurs.
    signé : une lectrice fidèle 😉
  29. De toutes façon je pense qu’à poster trop souvent on prend le risques que les visiteurs suivent pas, que ceux qui ne se connectent que le week-end aient des tas d’articles à rattraper.
  30. Il faut que le blog reste un plaisir ! C’est vrai, ça prend du temps et ceux qui ne pratiquent pas le « blogging », ne s’imaginent pas ! Nous essayons de publier un billet 2 ou 3 fois par semaine, selon l’humeur ou l’actualité, mais il ne faut pas que ce soit une obligation.
    On vous comprend
  31. J’avais lu ton article ce matin, mais je ne savais pas quoi dire en commentaire. Mais ton edit me donne envie de le faire car je me reconnais dans tes mots. J’ai toujours eu du plaisir à écrire. Mais depuis quelques semaines, j’ai aussi décidé de lever le pied. Pas plus de trois ou quatre articles par semaine, pour me laisser le temps de vivre en dehors de la blogosphère que je n’ai pas envie de quitter totalement. Je préfère écrire moins souvent et garder l’envie, le plaisir.
  32. Merci pour l’edit Chocoladdict. Je continuerai à te suivre et lire avec plaisir. En attendant bravo et je suis contente pour ton stage, alors c’est certain donne toi à 200% !
  33. Je suis contente que tu continues, pour le reste on verra bien, de toute façon même quand j’arrive à publier tous les jours je n’arrive pas à lire vos blogs tous les jours alors …
  34. De temps en temps, je suis très inspirée & je « ponds »… Je me rends compte que ça fait monter le nombre de visites… ms il n’est pas possible pr moi de maintenir une telle cadence, alors je fais ds l’irrégularité, tout en essayant de tenir un rythme minimum (1 à 2 par sem au mini et plus si possible).
    Je suis tjs impressionnée par celles qui arrivent à écrire tous les jours… entre le tps que ça demande & les idées que cela nécessite… mais comme partout, il ft de tout… même ds la blogo !
    Bravo pour le job 😉
  35. Tu as bien raison de lever le pied et d’écrire à ton rythme, selon tes envies et tes dispos et ne surtout pas te contraindre à écrire ts les jours comme certaines copines! Perso, je trouve déjà admirable que tu arrives à publier encore régulièrement malgré ta reprise des études, ta vie de maman, de femme et maintenant ce stage…D’ailleurs, bravo pour le stage, c’est GENIAL ce stage de rédactrice/community manager pour un mag! Je te souhaite de t’épanouir ds ce stage et ds ton nouveau métier! Bonne continuation!
  36. c’est clair qu’un blog, c’est chronophage, surtout lorsqu’on veut le faire bien, ça prend du temps mais il faut aussi en avoir envie et rester dans le plaisir, écrire ne doit pas être une obligation sauf lorsque c’est son job comme moi et toi aussi en ce moment, je suis rédactrice et community manager, et j’écris finalement tout le temps, tous les jours. Entre mes clients et les blogs ou sites que j’édite, j’ai de quoi faire, mais quand j’ai pas envie je décroche un peu et ça fait du bien aussi
  37. C’est pour la même raison que j’ai décidé de publier 3/4 fois par semaine maxi, sinon ça prend le pas sur ma vie perso et je n’ai pas envie d’être bloquée devant un écran au lieu de sortir.
  38. C’est bien d’arriver à prendre cette décision… écrire doit être un plaisir, pas une obligation ou une contrainte. Moi en tout cas je prendrai toujours autant de plaisir à te lire, même si c’est pas tous les jours (au contraire, j’aurais moins de retard dans mes lectures ;-))
  39. Je viens de lire ton article, et je trouve que nos deux articles de la semaines se complètent bien.
    Je me retrouve dans ton commentaire sur le fait d’écrire sans passion. Ca m’arrive de temps en temps, me dire « il faut que je publie, ça fait plusieurs jours que je n’ai rien écrit » et de me mettre à rédiger un billet sur un sujet qui me passe par la tête à ce moment-là. En général, ce qui en ressort est mauvais : dommage, je n’ai pas le génie inné !
    Maintenant que je reprends un travail, pas sûr que j’arrive à tenir le rythme d’un article par jour…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It