Double jeu

Vos souvenirs de Camping avec Barbie ! (giveaway inside)

Qu’est-ce qui est rose, moderne, tout équipé, tout confort, avec deux hamacs, une kitchenette, une piscine avec télévision à écran plat, une douche et des toilettes et un chiot ? non pas les nouvelles résidences étudiantes version 2011 mais le camping-car de Barbie bien-sûr !

En le découvrant et en testant toutes ses possibilités du camping car de Barbie famille (deux hamacs, les tiroirs pour le chien, la chatière, les ustensiles de cuisine, la table pliante), je me suis dit que c’était largement plus confortable que l’expérience que j’ai eu du camping quand j’étais plus jeune.

Un matelas mal gonflé, une tente qu’on nous avait prêté et qu’il fallait monter avec des piquets (maintenant j’imagine que tu poses la tente par terre, tu appuies sur un bouton et hop c’est fait) et dont les pans mal tendus me tombaient sur le visage, une chaleur estivale, une envie d’aller danser en boîte plutôt que de dormir, et me voilà passant une grande partie de la nuit, la tête dans l’entrebaillement de l’entrée de la tente à discuter avec une copine (qui se reconnaitra peut-être si jamais elle lit ce billet)…

Même si ma fille est un peu petite pour jouer à la Barbie ,elle pique toujours le camping car de son frère (nettement moins haut de gamme signalons-le, piscine et télé non incluses)…maintenant ils vont pouvoir partir en vacances ensemble et s’inventer plein de nouvelles histoires.

Il te plait ce camping-car, avoue? aujourd’hui je te propose d’en gagner un en me racontant ton pire ou ton meilleur souvenir de camping jusqu’au 15 novembre 20h.

Sur ce je te laisse, je vais mettre de l’eau dans la piscine )
Article sponsorisé

68 Comments

  1. Genail ce cadeau!!! Se serait extra pour ma fille elle adore déjà jouer a la poupée mais elle n’a pas encore un si chouette jouet. Je tente ma chance et je croise les doigts 🙂

    Voici mon souvenir :

    Alors on été parti en Bretagne en camping car avec mes parents. Chaque soir durant la nuit on entendait un bruit, vraiment un bazar pas possible!!!
    On commençait a s’inquiéter, chaque nuit la meme chose….

    Ma maman qui est une grosse trouillarde c’était mit dans la tete que c’était un chien errant qui venait chaque soir trainer sous la fenêtre du camping car. Et mon frère et moi on flippait, on y croyait au coup du chien!!!

    Donc une nuit, au bout d’au moins 4 ou 5 jours a être réveillés la nuit et a écouter en tremblant le bruit « du méchant chien » on s’est décidé a aller voir…

    On a trouvé une lampe de poche et on a ouvert tout doucement la porte et la…RIEN…mais toujours le bruit.

    On s’est vite rendu compte qu’il provenait du sac poubelle qu’on laissait trainer près de la table chaque soir!

    Mon papa a bougé doucement le sac, pensant peu etre a un rat beurkkk!

    Et en faite on a decouvert un adorable hérisson, qui venait donc chaque soir se faire un festin avec nos restes on était vraiment content et soulagé aussi de voir que ce n’était qu’une gentille petite bêbete )

    Merci encore!!!
    bizous

  2. Je ne joues pas parce que ma fille est trop petite, mais vivement qu’elle joue, parce que j’aime retomber en enfance, et que j’adorais ça!! 😉
  3. Mon pire souvenir de camping c’était cet été.
    1ere nuit je suis réveillée par un vent pas possible , la tente bouge dans tous les sens , je crois qu’on va s’envoler
    Et puis la pluie, l’orage….La panique, je tremble de partout , je me dis que le foudre va s’abattre sur nous. Chéri lui est cool pas paniqué pour un sou. Je pense aux nains qui dorment paisiblement dans leur chambre. Non non je ne peux pas rester comme ça, on ne reste pas sous sa tente quand il y a de l’orage

    Je décide qu’on ira se réfugier dans la voiture à quelques metres, il fait nuit noir je suis térrorisée je me vois mourir Chéri n’est pas d’accord, je me fais presque pourrir. Mais moi je panique je suis à deux doigts de chialer , je prends les nains un par un, sous la pluie, le vent et l’orage je les mets à l’abri dans la voiture
    On y reste quelques temps puis quand l’orage s’éloigne on rejoint la tente

    Je ne me rendors pas évidemment et quelques temps apres rebelotte l’orage…Ah noooonnn mais là il est vite passé !

    Quel souvenir!

  4. Whaou, super le camping car !!!
    On a Barbie, on a Ken, il faut qu’ils puissent partir en vacances maintenant !!!

    Mes meilleurs souvenirs de camping…Je ne sais pas quel âge on pouvait avoir, mais on était jeunes. Je pense qu’on a du commencer à 14 ans. On faisait du camping avec mes copains. A 4, dans la tente, dans… le jardin de nos parents !!!! Ah ah !!! Mais qu’est-ce qu’on s’amusait. On flippait avec les bruits de la nuit, on papautait jusqu’à point d’heures, on jouait au tarot,… de bons moments !!!

    Je te remercie pour ce jeu et je croise les doigts de ma fille !!!!

  5. franchement j’en rêve… violette adore les poupées… mon pire souvenir de camping ils ne sont pas nombreux mais cet été lorsque j’ai passé la nuit morte de froid avec ma lampe de poche a couvrir les enfants… quelle nuit magnifique !
  6. Salut !
    Magnifique cadeau que Crapouillette Ière a déjà mis sur « sa liste » (elle est comme sa môman ;0)
    Et j’aime beaucoup ce jouet, que j’avais dans sa version 70’s en jaune quand j’étais petite !!!
    Le camping et moi, c’est une histoire rare. J’ai peu donné, étant plutôt amatrice de confort… Cela dit, les trois fois que j’en ai fait, ce fut en sauvage, en Bretagne et bucolique.
    On était partis de nuit pour arriver le lendemain en fin d’après midi, la route étant longue. On s’est donc arrêtés se reposer sur une aire d’autoroute. Etant particulièrement mal à l’aise dans la voiture, je suis allée dormir dehors, dans l’herbe, à la fraiche… Je me suis réveillée doucement,au son des camions poubelles, sous les regards étonnés et attendris des éboueurs… Quand j’ai ouvert les yeux, dans la lumière de l’aube naissante, j’ai vu juste devant mes petits yeux ébaubis, un brin d’herbe bien vert couvert de gouttes de rosée, le long duquel grimpait une belle coccinnelle… Beau…
    Le lendemain matin, dans un pré d’herbes folles, c’est pas par une coccinnelle que j’ai été réveillée, mais par la truffe humide d’un chien qui passait par là.
    Et le troisième jour, c’est un chat qui est venu me renifler les cheveux !!!
    La Crapaude l’amie des bêtes !!!
  7. Mon pire souvenir allez!
    Outre les inondations que l’on subit parfois en camping ‘et vas y que je te creuse des rigoles pour éviter que la tente soit inondée), je crois que mon souvenir pas terrible c’est du camping à la belle étoile (sans tente quoi ^^) dans un champ.
    Avec des copains en Ardèche, autour d’un feu c’était bien sympa.
    Le hic c’était l’absence de toilettes (bien entendu)…pas facile d’aller faire son pissou (et plus si affinités!) dans les herbes folles 😉
    (sans parler des moustiques enragés!)

    (je tiens à signaler que mon fils n’est pas sectaire et adore Barbie, non mais ho! ^^)

  8. « Nous étions partis en Aveyron, oui encore pour camper pour la première fois. Tres vite, Nous réalisons que nous ne maîtrisons pas bien la technique des arceaux flexibles. Quand la tente se monte d’un côté, elle s’écroule de l’autre. Une heure et demi plus tard, la tente n’est toujours pas montée. En face, quatre petits jeunes sur leurs transats se paient nos têtes. l’ empereur râle, hurle de sommeil mais finit par s’endormir dans son lit pliant à la belle étoile. Heureusement, un couple qui passait par là et qui possédait le même modèle vient à notre secours. Enfin, à minuit, la tente est montée. Reste à gonfler les matelas, faire les lits et s’écrouler de sommeil. »

    Je joue pour mon fils car les poupées et les camping car, même rose, ne sont pas le monopole des filles Na 😉

    • je suis fatiguée rien qu’en imaginant la scène..ça prouve que c’est encore un truc mal fichu si ça prend autant de temps
  9. Oh suis deg parce que je n’ai jamais fait de camping donc je n’ai pas d’anecdotes !
    Pourtant mon mari essaie régulièrement de me convaincre ;/

    En revanche quand j’étais ado, j’allais souvent aux fêtes du camping, situé à coté de notre maison de vacances. Un soir j’y ai rencontré un garçon qui devait avoir mon âge, il m’a invitée à danser et ce fut le coup de foudre !
    Le lendemain, il devait rentrer chez lui et avant son départ, je lui ai dit mon tout premier « je t’aime ». Pourtant je ne l’ai jamais revu…

  10. salut!!!!!
    alors là ayant été animatrice 2 années de suite en camping j’en ai de l’anecdoooottte!!!!lol
    Alors voyons j’ai eu 2 campings pas tip top!!!
    J’ai eu une petite qui était tellement terrorisée en pleine nuit qu’on ne pouvait fermer la tente et restait assise!!!De plus elle tremblait d’une force c’était hallucinant!!!Du coup, avec l’équipe tt en essayant de la réconforter nous attendons qu’elle se calme et s’endorme!!!Un moment pensant qu’elle dormait je tente de fermer la tente pour le froid et là elle se redresse tt net en disant nn je ne veux pas elle m’a effrayé!!!C’était bizarre parce qu’en plus elle luttait ce qui lui donnait un air étrange en pleine nuit lol!!!et évidemment la fatigue étant la plus forte nous décidons qd mm de gagner nos tentes en les laissant ouverte et là la drache!!!C’est ce moment qu’a choisi la tiote pour sortir!!!Il était déjà 2h passés!!Inutile de vs dire que la nuit fut courte!!!
    Un bon moment…Le temps passé avc l’équipe au milieu du campement,jouant aux cartes,savourant un chocolat de bonnes rigolades en attendant le sommeil de nos chères têtes blondes…
    Voilà dsl de m’attarder 🙂
    merci pour ce concours!!!bonne soirée bisouilles
  11. MErci pour ce très beau concours.

    Mon pire souvenir de camping, c’était à Montpellier, quand j’étais gamine. Mes parents pensaient avoir réservé un emplacement ombragé (sous entendu avec des grands arbres !) vu qu’il faisait très très chaud. Manque de chance, à notre arrivée, c’était en réalité ombragé d’un parasol ! Autant te dire qu’on n’a pas eu froid avec les 50° dans la tente. Et puis au moment de planter les sardines, ça a été l’enfer, car ce n’était que de la caillasse. Obligés d’acheter un marteau (car le maillet était inéfficace), du coup, c’est les sardines qui pliaient.. l’enfer !!

    Les vacances les plus chaudes et les plus ennuyeuses !

    • ah l’horreur…alors la pluie c’est pas le bon plan, la grosse chaleur non plus ..finalement y a t-il des bonnes conditions pour camper? )
      • non je déteste le camping ! je préfère largement les chambres d’hôtes !!!
  12. Bonsoir
    J’adore camper et des souvenirs j’en ai plein mais le meilleur c’est sans aucun doute 15 jours de camping sauvage, en complète autonomie dans un pays où l’on rencontre des ours polaires, et où l’été, il ne fait jamais nuit. Une expérience extraordinaire ! Certes, ce n’est pas le confort trois étoiles : pas de douche, de l’eau glacée, des repas sommaires, du froid mais quelle expérience et que de bons souvenirs.
    L’ours polaire étant potentiellement dangereux s’il venait à passer par là, nous devions à tour de rôle monter la garde afin de réveiller notre accompagnateur en cas d’approche. Nous étions équipé d’un sifflet et nous veillons donc deux heures par nuit alors qu’il faisait jour, autour d’un bon feu de camp pour nous réchauffer. Quelle sensation !
    De temps en temps, un renard polaire, attiré par les odeurs de nourriture et peu farouche, nous rendait visite. Chaque jour, nous changions de campement.
    J’ai adoré ce contact avec la nature, l’impression de liberté qu’il en ressortait.
    J’ai adoré les repas autour du feu.
    C’est pour tout cela, que j’adore camper, bien que je n’apprécie pas du tout l’ambiance camping telle que beaucoup se l’imaginent (apéro, piscine etc…) même si je peux comprendre que cela plaise à d’autres.
    Voila ! C’est ma participation ! Quand j’étais petite, je rêvais du camping car de Barbie que ma cousine possédait !
    Merci pour ce concours !
  13. merci pour ce concours,mon pire souvenir a quelques annees en normandie ,on campait et on a reçu la pluie pendant 3 jours non stop,tout etait trempe,la tente fuyait,on est parti en poleine nuit et une fois rentres on a du tout faire secher
  14. Bonjour,
    Voici mon meilleur souvenir:
    Dans les toilettes d’un camping…mon ex et moi on
    faisait….bref…quand on a entendu arriver a coté de nous, (les
    toilettes d’à coté), un couple d’amis qui venait pour la même
    chose!!!…On a pas pu s’empêcher de rigoler!!!
    Super concours et super lot !
    Merci beaucoup et bonne continuation.
  15. coucou et merciiiiiiiiiii

    mon pire souvenir de camping je l’avais oublié ……. Mais bon les années ont passés..
    C’était une sortie scolaire ,je devais avoir environ 15 ans..
    Il y avait une bande de filles pas spécialement sympa dans une des classes nous accompagnant..
    En résumé , après une sale journée de visite ,les filles nous avaient carrément harcelées ma copine et moi.. qui sait pourquoi..
    Le soir venu elles nous ont envoyé leurs « lieutenants » pour saccager notre tente et mettre un peu de bouse odorante pardessus……….
    Erffffffff sale souvenir de camping..

  16. Bonjour,
    Voici ma participation à ton concours :

    Mes souvenirs de camping remontent à l’enfance pour la plupart. Mais à l’époque tout était parfaitement orchestré par mes parents, « les rois de l’organisation ». Tout n’était que plaisir, insouciance et franche rigolade.
    Alors, lorsque quelques années plus tard une amie m’a proposé de partir camper une semaine en juillet avec elle, j’ai bondi sur l’occasion, m’imaginant déjà passer des vacances de rêves.

    Le jour du départ, j’apprends que nous partons avec la cousine de mon amie… celle que j’appelle depuis toujours « miss casse-pieds ». Cette fille parle du matin au soir, souvent pour se plaindre. C’est la personne la plus égoïste que je connaisse. Mais j’ai décidé que rien ne pourrait entamer ma joie de partir en vacances au soleil, et surtout pas cette petite peste.
    Après trois longues heures de route, exaspérée par le soliloque de la cousine, je suis ravie de sortir de la voiture. Ayant été à bonne école, j’annonce à la ronde qu’il faut d’abord s’organiser, monter et planter la tente, faire quelques courses, avant d’aller se baigner.
    Elles me regardent toutes les deux effarées -comme si elles n’avaient jamais imaginé s’occuper de la tente- et partent au supermarché sans demander leur reste. (NB : la Pop Up de chez Décathlon n’existait pas à l’époque…il fallait suer sang et eau pour dormir avec une bâche sur la tête).
    Heureusement, je sympathise avec nos voisins de terrain qui m’aident dans ma lente construction. Une heure plus tard, la tente se tient fièrement sur ses quatre clous, les matelas et duvets sont étalés à l’intérieur. Mes copines de vacances reviennent des courses, soulagées de constater qu’elles ne dormiront pas à la belle étoile.
    Nous passons une fin d’après midi et un début de soirée bien arrosés avec nos voisins, sur la plage. Je suis aux anges. Tout est parfait. Il y a même un garçon très mignon…
    De retour à notre tente, « miss casse-pieds » n’est pas satisfaite de la disposition des matelas. Il faut qu’elle soit loin de l’ouverture parce qu’elle a peur la nuit… Je suis fatiguée et pour pouvoir me coucher au plus vite j’obtempère, prenant la place la plus proche de la sortie.
    Dans la nuit, elle est malade. Elle a trop bu et nous réveille quatre fois pour aller vomir, passant sur nos matelas sans ménagement. Je suis tellement épuisée que, lorsqu’elle nous laisse enfin en paix, je m’engouffre dans un sommeil profond.

    Ce sont des rires hilares qui me réveillent alors que le soleil est déjà haut dans le ciel. Où suis-je ? Dans la nuit j’ai dû bouger et glisser. Enroulée mon sac de couchage, je suis à 2 mètres en contrebas de notre maison de fortune…le nez à quelques centimètres des vestiges de beuverie de cette saleté de cousine ! Et qui rit si fort ? Le voisin mignon de la veille. Je ne sais pas ce qui m’a le plus déplu dans toute cette histoire. En tout cas je n’ai pas eu le cœur à faire semblant de trouver cela drôle. L’après midi même j’étais dans un train en direction de la maison de mes parents. J’ai passé la fin de la semaine chez eux, à ruminer ce qui m’était arrivé ! Je ne sais pas pourquoi, mais depuis je n’ai jamais plus tenté le camping…

    • et qu’est devenue la cousine ? toujours aussi casse pieds? je comprends que tu n’aimes plus le camping après ça
      • Elle s’est marié avec un type vraiment pas sympa qui lui mène la vie dure. Elle n’a plus rein de la petitte princesse pourrie gâtée. J’arrive même à avoir de la peine pour elle quand mon amie me parle d’elle. C’est dire si elle n’a pas la vie drôle!
  17. Ici, mon pire souvenir de camping, c’est quand j’avais 18ans.

    Pour fêter notre BAC, on s’est pris deux semaines sur la Costa Brava en camping avec une copine. c’était génial. Bon, ses parents logeaient dans le mobil-home à côté mais nous on était sous une tente, on se marrait bien.
    On en avait fait une vraie cabane de gonzesse, et SURTOUT, il y avait tout ce qu’il fallait comme gâteaux et bonbons pour les soirs où on rentrait trs (trop) tard et légèrement éméchées (et affamées, aussi).

    Jusqu’au 3ème matin où nous nous sommes réveillées couvertes de fourmis rouges. L’angoisse, il y en avait partout. On a couru aux douches et ensuite, on a passé la journée à tout nettoyé et à virer les bestioles. brrr;…rien que d’y repenser, je me souviens des petites pattes sur ma figure… argh….

  18. Moi je pique un souvenir de camping de mon chéri.
    Il était parti en camping avec un couple d’ami, un après-midi ils vont en randonnée vélo et le voilà qui chute, il s’en sort avec quelques égratignures.
    Ils décident de se baigner dans une crique et hop il marche sur des oursins, impossible de remonter en selle car son pied est rempli d’aiguilles, il est obliger de prendre le train pour rentrer.
    De retour au camping, dépité par par tant de malchance il ne souhaite qu’une chose se coucher…pas de chance en son absence des avions citerne avaient survolé le camping et sa tente : envolée!!!
  19. Merci pour ce beau cadeau.
    Mon meilleure souvenir : mes premières vacances sans mes parents, à St Jean de Mont avec des copains.
  20. Mon pire souvenir, une année où nous étions partis camper dans les Pyrénées, que d’eau que d’eau… Après deux coins pleins de brouillard et d’humidité, on remonte vers le Périgord, pour une nuit terrible d’orage sec, la peur de ma vie ! On a fini chez mes beaux-parents, en Vendée, fini le camping cette année-là !
  21. Mon pire souvenir : cet été quand à 2 heures du mat Grand Sage s’est levé pour dire aux voisins de mettre la sourdine et qu’ils se sont foutus de nous nous traitant de gendarmes et que » c’est les vacances quand même.. ». et re-belote jusqu’à 4 heures. Autant dire que le matin on a laissé les papooses faire tout le bruit qu’ils voulaient !!
  22. J’ai pas d’anecdotes particulière à raconter… Mais j’aimais beaucoup le camping étant jeune.
    ahhh le camping, se faire des amis pour l’été, se coucher tard, prendre son petit déjeuner dehors, le matelas tout dégonflé le matin… Je n’ai pas encore eu l’occasion d’emmener ma puce en camping,mais je suis sûre qu’elle adorerait dormir dans une toile de tente.

    Merci pour ce concours et bon weekend !

  23. Coucou!!! Je tente pour ma nièce!
    Je devais avoir 11 ans et mon père avait décidé de m’emmener camper! Donc tous les deux tous seuls car avec ma mère c’était mort d’office.
    On monte la tente, la journée se passe nickel, on va dormir quand pendant la nuit on commence à entendre des bruits bizarres…
    mon père ouvre la tente et la s’engouffrent dedans pleins de crabes, des crabes rouges qu’on apelle chez nous les touloulous ! On sort vite de là et on voit le que camping est envahi de crabes. En gros c’était la période de reproduction de ces crabes et ils migraient. Le camping était pile sur leur route…on aura pas tenu 24 heures^^
  24. Bonjour

    on ne partait pas en camping étant petit car mon père refusait. Il y bossait déjà toute l’année.
    si bien que le mercredi souvent avec mon petit frère on allait y jouer. On connaissait tous les recoins et on avait les jeux pour nous tout seuls l’hiver…j’ai aussi encore la nostalgie de l’odeur de la salle commune de télévision. J’allais aussi porter une enveloppe (je ne sais pas ce qu’il yavait dedans lol) à son directeur qui avait son bureau à la piscine municipale . J’avais un petit pourboire et ça me permettait de m’acheter une bonne glace..Le camping c’était notre terrain de jeu comme on habitait en appart..merci pour ce retour dans mon enfance
    je tente pour ma fille , bon week end

  25. Bonsoir,

    mon pire souvenir de camping date que quand j’étais plus jeune et que j’étais partie avec ma meilleure amie.On avait bronzé à la plage et horreur:on a littéralement brulé.Le lendemain,ça pelait jusque sur le boit du nez et on était super moche lol.
    Une soirée était organisé dans le camping et un garçon faisait partie d’une bande nous regarde quand un de ses amis lui dit bien fort:qu’est ce que tu regardes,il n’y a rien à mater ».
    trop la honte!

  26. Bonjour

    Alors moi mon plus beau souvenir qui aurait pu être le pire lol est sans hésitation l’enterrement de vie de garçon de mon meilleur pote, on lui a fait la surprise le matin on est venu le choper pour tout le week end.On est parti dans le Lot en voiture avec des bateaux gonflable première galère gonfler les bateaux quand on a un gonfleur qui rend l’âme. on avait tout prévu mis une voiture a l’arrivé et l’autre voiture au départ comme ça avec la voiture a l’arrivé on pouvait retourner chercher la premier et oui pas bête les garçons. on a fait la descente de la garonne avec ses bateaux « gonflable » autant dire qu’on allait lentement par rapport a un canoe. on s’est fait des batailles d’eau enfin c’etait n’importe quoi!!!! Ensuite on s’est arrêté au camping et la on sait rendu compte que l’on avait oublier les clé de la voiture dans l’autre voiture. Autant dire les boulets !!!!

    Du coup une ame charitable a bien voulu faire le trajet voyant que c’etait un enterement de vie de garcon

    Mais ca ne s’arrete pas la, ensuite on s’est rendu compte que l’on avait oublié l’alcool aussi mais la c’etait plus grave car on l’avait oublié a la maison lol.

    Du coup coup de bol ce soir la il y avait karaoké au camping,on a chanté comme des casseroles on a bien rit et quand même un peu beaucoup bu

    Merci a vous j’espère que l’histoire est pas trop longue lol

    Bon week end a vous

  27. Bonjour,
    La vraiment , je suis conquise,
    C’est un très beau cadeau que vous nous offrez là, j’adore
    Pour répondre à la question, mon meilleur souvenir de camping, je dois avouer que je n’en ai pas beaucoup vu que je n’ai fait du camping qu’une seule et unique fois et il y a près de 40 ans. Mais je me souviens de mon arrivée là bas, à la recherche de copains et de copines, rien d’autre ne m’intéressait. J’étais prise en charge par ma tante, et oui, une sorte de tatie Danielle… bref, les boulons étaient plutôt serrés…
    Je me souviens m’être levée dare-dare et avoir couru vers les enfants du camping sans me préoccuper de me brosser les dents ni de déjeuner .
    A mon retour, je vis ma tante, brandissant mon gant de toilette et me crier : Véronique, tu t’es lavée ??? et moi , courageuse de dire : oui oui
    C’est alors que je l’entendis me dire en montrant le gant : et lui alors ? tu peux me dire pourquoi il est sec ????
    Je sais c’est peut etre un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup ! la preuve 40 ans après je m’en souviens encore !!!
    Merci pour ce superbe concours qui fait rêver maman et fillette
    j’ai relayé veronique jouan
    https://www.facebook.com/pages/MelleSan/49753034972#!/permalink.php?story_fbid=234874803243182&id=100002601795368
    merci merci merci
  28. Mon pire souvenir de camping, un énorme orage en pleine nuit avec un vent de fou. La tente était inondée, on tenait les cordes pour ne pas qu’elle s’envole. j’avais peur, j’étais trempée.

    Les voisins dans un mobilhome ont eu pitié de nous et nous ont hébergé séché et restauré.

    Il faut garder en souvenirs que le bon coté sinon on ne fait plus de camping

    merci pour ce concours je tente ma chance

    .

  29. helene d'avril Reply
    bonsoir
    je tente ma chance pour la petite lulu

    mon pire meilleur souvenir de camping

    le festival des veilles charrues à carhaix en bretagne.
    3 jours de galère de la pluie , de la boue , un mois de juillet qui se transforme en mois de novembre dans une ambiance génial , de la musique à volonté , des gens sur la même longueur d’ondes que vous qui sont là a braver le mauvais temps pour un moment magique .
    c’était mon pire meilleur souvenir .

    c’est clair qu’avec le camping car de barbie je n’aurais pas eut à prendre une douche collectif ; j’aurais eut ma douche en private .

  30. ah oui il tombe à pic ce concours, ma fille de 5 ans viens de faire sa liste au père noël et devinez quoi elle veut le camping car de barbie pour pouvoir imiter tous les bons souvenirs qu’on a eu jusqu’à présent !!!

    eh oui nous faisons du camping car depuis la naissance de notre fille, un très belle investissement surtout avec 3 enfants maintenant, les enfants sont à l’aise dedans, on vadrouille dans le sud et ouest de la france et rencontront plein de personnes ! nos meilleurs souvenirs sont les apéros avec chaque nouveau voisin rencontré ! et en revoyons de temps en temps lors de nos voyage !

    voilà bonne chance à tous et merci pour ce concours !!!

  31. J’étais partie avec une copine.. 1ere vacances seules avec la voiture .. on devait rester 4 jours dans un camping et 3 dans un autre.. on arrive au 1er et le monsieur gentil nous montre 2 endroits il nous dit de choisir.. un au milieu de plein de monde et l’autre a l’écart.. on choisit celui a l’écart.. on campe la tente.. on se prépare le repas .. on fait un petit tour du camping et là l’orage gronde au loin on décide de rentrer a la tente on s’installe.. on papote et là il commence a bien pleuvoir.. on se couche en se disant ou la ca va être dur de dormir.. la route aidant (500 km) je m’endors de suite quand je me réveille en sursaut les pieds tremper.. je réveille vite ma copine.. on se lève d’un bond on est dans une mare d’eau .. on sort vite les fringues pour les mettre dans la voiture.. on essaye de sauver le peu de bouffe qu’on avait.. grrr rien y faire le pain de mie flottait.. on décide de finir la nuit dans la voiture.
    Au matin après une nuit horrible.. on se lève et on voit vraiment que c’est un trou d’eau .. un voisin arrive en disant .. quand on a vu que vous vous mettiez là on a failli vous le dire mais c’était votre choix .. ah ben sympa les voisins.. on démonte tout et on décide de partir a l’autre camping pour le reste de la semaine ou tout c’est bien passé..
  32. Bon, pour le peu que j’ai des megas fans qui lisent mes commentaires partout, y’en a qui vont remarquer que c’est la 3ème fois que je vais raconter le même souvenir de camping pour gagner le même camping car… je fais dans l’acharnement 😉
    Mais j’ai quand même un souvenir de camping bien pourrav… je fais pas de camping avec mon mari, j’en ai pas fait avec mes parents, je crois que j’en ferais plus jamais de ma vie.
    Mais j’ai fait du camping avec le centre aéré quand j’étais ado… juillet en Belgique au bord d’un étang artificiel vaseux pour faire du ski nautique (entre parenthèse ça j’ai adoré). Bon ben t’imagines bien qu’il a plu quasi toute la semaine, que les tentes canadiennes des années 70 de la mairie ont pas tenu et ont pris joyeusement la flotte, nos fringues ont moisi et je suis revenue avec des poux… J’ai même pas embrassé le mec que j’aimais… pff trop nul le camping !
  33. Ah oui le camping, je n’en ai pas fait souvent, mais je n’oublie pas la fois où je me suis dépechée d’aller aux toilettes parce que j’avais une envie pressante, le rouleau de papier rose à la main (of course) et qu’en sortant des W.C, je me suis retrouvée avec une feuille de pq collé à la semelle de ma tong….En plus, j’ai du marcher environ 100m pour rentrer jusqu’au mobil home, et je ne comprenais pas pourquoi les vacanciers avaient un petit sourire en coin en me regardant! Bon maintenant, j’ai compris!! la honte quoi!!
    Mercii pour ce jeu!
  34. Bon je ne laisse pas souvent de commentaire même si je lis presque quotidiennement tes articles mais là je craque devant le camping car Barbie que tu nous proposes de gagner. Alors voilà ma petite anecdote:
    J’étais partie faire du camping avec ma meilleure amie. On n’avait pas la meilleure place, certes, il pleuvait quand il a a fallu installer notre superbe tente, oui bon, on a un peu craqué l’une des fermetures, allez, pas grave… Une fois notre petit nid bien installé, nous sommes allées nous promener tout l’après-midi et ne sommes rentrées qu’en fin de soirée, aspirant à une bonne nuit de sommeil. Mais quelle ne fut pas notre surprise quand nous nous sommes rendues compte que notre home sweet home était occupé par un type, en plein sommeil.
    Nous avons bien tenté de le réveiller, en vain , et on a vite compris pourquoi: juste à côté de mon duvet ou l’inconnu dormait profondément, il devait y avoir une bonne demi douzaine de canettes de biere.
    Nous avons dû le secouer et quand il a fini par se réveiller, il nous a regardées, éberlué, et s’est mis à parlé dans une langue incompréhensible avant de se repositionner tranquillement dans mon sac de couchage. Nous sommes finalement allées trouver le gérant qui a délogé l’intrus qui n’y comprenait toujours et a fini par sortir de notre tente, titubant, et en caleçon. Réveillés par les bruits, les autres campeurs ont assisté à la scène et le jeune inconnu a fini par regagner son logis sous les rires de ses voisins.
    Restait en core pour moi à me coucher dans le sac encore tout chaud ou l’intrus avait passé une bonne partie de la nuit et où il avait laissé une bonne odeur de bière….
  35. alors mon pire moment de camping fut dans les gorges du verdon, je suis partis avec un ami qui possède un club de sport (à annecy) dans les gorges du verdon pour faire le gr4 (rando réservée aux randonneurs avérés)… Le soir nous avons été surpris par la nuit et avons dû faire du camping sauvage à la hate, et cette nuit il a plu à torrents, on dormais à ras le seul sur un carrémat, j’avais l’eau et des graviers et diverses choses pas très odorantes qui me coulaient dans le dos, la foudre qui tombait à coté, j’ai trouvé la nuit interminable, et le matin on s’est levé et on était dans une décheterrie sauvage ! bref la rando oui mais après direction l’hotel la prochaine fois !
  36. adeline roblin Reply
    quel magnifique camping car; j’avais la voiture et sa caravane pliante quand j’etais petite (qui sont chez mes parents, enfin seulement la voiture et le materiel de camping, je crois que la caravane c envolée lors d’un tempete lol)
    je suis toujours partie en vacances en camping (ou dans le jardin 😉 ), pas facile de trouver un souvenir en particulier
    mais comme ile faut en choisir un, ce sera………
    celui ci: on a profite du week end du 14 juillet (dans les années 90, oulala, comme ca date) pour retrouver des amis de mes parents, au camping ou on allait 1 semaine plus tard (comment ca c bizarre?); nous voila parti a 4 (mes parents, ma petite soeur qui devait avoir une dizaine d’années et moi, 2 ans de plus qu’elle), dans une petite voiture (une AX pour les connaisseurs, c’est a dire vraiment pas grande, avec presque pas de coffre), avec le materiel minimal (une canadienne,….)
    4 heures de route avec une toile de tente entre ma soeur et moi, une voiture chargée a gogo pour sa taille (limite a pedaler pour l’aider); tout ca pour ne pas meme voir le feu d’artifice: normal, le camping l’avait organise le 13, alors qu’on etait dans la voiture
    en tous les cas c’etait un super souvenir; on n’avait pas beaucoup de place dans la canadienne petit modele, pour 2 adultes (mon pere mesure 1.80m) et 2 ado, mais suffisemment pour rajouter de gros sourires
  37. Voici mon souvenir , un brin nostalgique des années où l’insouciance régnait encore …
    Mon plus beau souvenir de «camping» , faut dire que c’était quasiment le même chaque année ^^ , c’est quand mes oncles , mes tantes et mes cousins-cousines arrivaient à la maison pour les grandes vacances …. nous ne sommes jamais partis en vacances , nous recevions plutôt et c’était l’occasion d’un joyeux brouhaha !!!!! Donc comme nous devions laisser nos chambres aux adultes , nous ( tous les enfants ) nous installions dans le jardin avec une énorme tente et tout le matériel associé …tables et chaises de camping où nous nous coincions très souvent les doigts , les matelas gonflables et sacs de couchage !! Nous étions super heureux car avec mes cousines c’était «notre chez nous» , nous y faisions tout comme dans une vraie maison , nous avions même le droit d’y manger et d’y faire notre vaisselle ^^et bien-sûr de baigner nos Barbies dans une bassine d’eau !! Nous passions des nuits entières à nous faire peur en faisant le bruit du serpent !!! En fait je crois que ce qui nous plaisait le plus était le fait de vivre » seules » sans grandes personnes autour !! Et lorsque j’y repense maintenant adulte , je me dis que c’est incroyable que nous puissions y passer des jours entiers sans en sortir ^^ il m’arrive encore lorsque je vais chez mes parents de monter au grenier juste pour sentir l’odeur de la toile de tente qui y est soigneusement rangée mais qui malheureusement ne sera jamais plus montée car elle n’a pas vraiment survécu à nos assauts !!!

    Voilà pas très original mais tellement réconfortant quand j’y pense ^^

    Merci beaucoup et belle soirée!!!

  38. Bonjour
    Quand j’étais petite, camper me fascinait.
    Mais mes parents ne sont jamais partis en camping, le plus souvent c’était dans la famille. Aussi pour tester au bonheur de dormir dehors et pique niquer, ma copine et moi avons décidé de monter une tente dans un pré non loin de chez nous. Le soir venu on a dit au revoir aux parents et munies de lampes électriques nous sommes parties dans notre refuge. Nous avions installé des coussins, , c’etait génial. Quand il fit bien nuit et que l’ambiance de la nuit s’est installée, dans ce calme tous les petits bruits s’amplifiaient; c’était étrange et sans rien se dire nous avons commencé à être inquiètes, puis la peur vint et au bout d’une heure la panique nous jeta dehors et nous sommes rentrées dormir dans notre lit habituel, sous les regards moqueurs de notre famille. Cette 1e expérience fut très brêve mais intense en émotions!
    Merci pour ce concours et bonne soirée 🙂
  39. Ma dernière nuit en camping date de 4 ans, pendant le festival de rock de Saint-Malo. Malgrès la promiscuité, les problèmes de sac de couchage, notre troisième bébé y a été conçu!

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It