C'est un beau roman

Les souvenirs mélancoliques de Foenkinos

crédit photo : les échos

Dans ma vie professionnelle d’avant, parfois on venait me voir en me demandant quelque chose de drôle à lire (non je n’étais pas libraire) et un des noms auxquels je pensais immédiatement était celui de David Foenkinos. Après le potentiel érotique de ma femme, j’ai lu tous ses livres avec une préférence pour Nos séparations et La délicatesse.

Les Souvenirs s’ouvre sur l’enterrement du grand-père de l’auteur et en quelques pages, on comprend que le ton sera beaucoup plus mélancolique qu’habituellement, même si l’humour bien particulier de David Foenkinos perce toujours. L’écrivain nous entraîne dans les souvenirs de ses grands parents et parents. Leur histoire a beau être singulière, il arrive à lui donner ce je ne sais quoi d’universel qui a résonné en moi.

Au delà du romanesque, Les souvenirs est une réflexion sur la vieillesse et les maisons de retraite, un regard sans concession sur l’amour conjugal. Ce livre dit aussi la difficulté de comprendre ses parents, la complexité parfois de l’amour parental. L’écrivain est passé par des étapes que j’ai connues il y a peu de temps mais je ne peux guère en dire plus sans dévoiler l’intrigue.

Page après page, j’ai retrouvé la sensibilité de Foenkinos, son sens de la formule poétique, sa capacité à trouver des phrases si justes qu’on se dit qu’on a pensé exactement la même chose un jour mais qu’on n’a jamais su l’exprimer aussi bien.

J’ai aimé l’idée qu’on se trompe souvent sur les gens et que l’on ne devrait jamais émettre le moindre avis sur une personne avant de l’avoir côtoyé au moins six mois. Finalement que savons nous même de nos proches ? de la jeunesse de mes grands-parents, j’ignore presque tout, de leur rencontre, de leurs rêves et de leurs déceptions je n’ai aucun détail. Pourquoi n’ai-je jamais pris le temps de mieux les connaitre? Pourquoi suis-je passée à côté de ceux qui sont partis aujourd’hui?

J’ai aimé aussi son regard sur les vieilles personnes qui n’enjolive rien, qui n’est jamais sirupeux sous prétexte qu’elles sont âgées. Encore faut il se rappeler que ces vieux sont des gens qui ont eu des vies, qui ont eu notre âge un jour. Une évidence? pas si certain.

Les souvenirs m’a tourneboulé,  a fait remonter plein de questions à la surface …j’ai souri parfois, j’ai ravalé mes larmes souvent, tout ce que j’attends d’un roman en somme.

Et toi, la vie de tes grands parents, de tes parents avant qu’ils soient parents tu la connais bien?

(Challenge 1% de la rentrée littéraire)

26 Comments

  1. C’est un livre pour moi ça…
    Je connais très mal l’histoire de mes proches mais, me concernant, je me suis déjà heurtée à des « c’est le passé, il n’y a rien à dire » ou des « je n’ai pas imaginé vivre ailleurs, je n’ai pas le choix » si éloquents qu’ils me font mal et laissent planer de sacrés doutes au dessus de la maison familiale !
    Tout livre qui peut faire avancer ma réflexion m’attire donc 😉
  2. Ah c’est drôle car, autant j’ai adoré La Delicatesse, autant je rame pour terminer Nos Séparations!
  3. Je connais très mal leurs vies et il ne me reste plus qu’un grand-père… Je regrette de ne pas trop avoir parlé avec eux de leur passé tant qu’il était temps…
  4. J’ai découvert la vie de mes grand-mères avec les super livres de la collection « From you to me » où elles doivent répondre à plein de questions (voir mon article ici: http://mydiscoveries.canalblog.com/archives/2010/12/06/19750698.html)
    Celle avec qui je suis la plus proche s’est livrée avec beaucoup de sincérité, tandis que l’autre n’a dit que ce qu’elle voulait bien dire. Quand les gens ne veulent pas parler, on ne peut malheureusement pas les forcer… Dommage!
  5. je pose des questions oui j’aime les souvenirs… quant au livre j’attends de le recevoir pour le lire, j’ai peur de pleurer !
  6. Non hélas, trop tard pour poser des questions mais j’aurai adoré en savoir plus, tellement plus…
    J’ai vu récemment la (très jolie) affiche de l’adaptation de « La Délicatesse » avec Audrey Tautou, il me semble que ça doit sortir en décembre ??
    • ah c’est possible mais j’ai toujours peur d’être déçue par les adaptations surtout quand j’ai beaucoup aimé le livre
  7. Je connais mais pas assez et maintenant c’est top tard… mais quelquefois je pense qu’il vaut mieux en rester là c’est que cela devait être ainsi. Je n’ai pas lu ton article en entier car je veux le lire, je l’ai vu déjà en parler dans pas mal d’émissions 🙂 Merci, bises.
    • en effet mieux vaut ne pas trop en savoir sur un livre au risque de gâcher le plaisir..tu me diras quand tu l’auras lu alors !
  8. Je n’ai plus de grands-parents, je n’ai plus mon papa. Ma mère n’est pas au courant que je sais certaines choses sur elle et ses parents (des secrets de famille, des choses qui je pense ne sont pas héréditaires, chacun sa force de caractère…).
    Mais mon père aimaient bien évoquer son vécu de la 2ème guerre mondiale (il était enfant), l’expulsion dans le Limousin, une enfance malgré tout heureuse, le retour en Moselle, etc.
  9. petite Lucie Reply
    Ah c’est marrant, j’ai acheté ce livre samedi et il m’attend sagement sur ma table de chevet. Ce post n’a fait que confirmer mon intuition… je sens que ça va être top.
    Pour ce qui est de la vie de mes parents et grand-parents, je pense bien la connaître parce que je suis une grande curieuse et que depuis toujours, j’ai beaucoup posé de questions (auxquelles ils ont répondu).
    • je suis curieuse aussi mais je ne pose pas trop de questions, je préfère que les gens se confient s’ils en ont envie ..mais peut-être que parfois il faut susciter les confidences )
  10. Je l’ai réservé et je l’attends avec impatience.Non,je ne connaissais rien de la vie de ma mère,d’ailleurs,je m’en fichais un peu.Sauf qu’il y a quelque temps,je ne sais pas ce qui lui a pris,peut-être venait-elle de réaliser quà 73 ans, il était temps de transmettre son histoire et j’ai été surprise de ce que je venais d’apprendre.
    Et touchée,au point d’avoir envie de pleurer!
  11. Il va vraiment falloir que je lise cet auteur. Pour la vie de ma famille avant moi… je ne connais pas grand-chose, nous ne sommes pas très loquaces dans la famille!
  12. Ta critique me donne vraiment envie de me plonger dans ce livre. Je pense que s’il était un auteur pour écrire sur ce thème, c’est bien lui. Je te rejoins entièrement quant à la partie concernant ces fameuses phrases qui, en quelques mots bien choisis, résument des heures d’errance intellectuelle de notre part. A la lecture de La délicatesse, je me suis souvent dit : « voilà, c’est ça. » J’aime ces auteurs qui écrivent des phrases que l’on aimerait avoir dites un jour.

    Merci pour ce bon conseil de lecture,

    Bises.

Write A Comment

Pin It