Parler d'ma vie

Un grand moment de solitude…à la piscine

J’ai touché le fond de la piscine sans mon petit pull marine ..voilà ce que j’aurais pu chanter dimanche dernier tellement j’ai eu honte. Décider d’aller se trempouiller dans des bassins surpeuplés avec deux enfants dont une qui ne marche pas demande au départ un minimum de  self-control.

On vous met à l’épreuve dès le début en vous faisant passer par les fameuses cabines de piscine aussi étroites que peu commodes, au cas où vous auriez envie de squatter un peu les lieux. Les architectes ont pensé qu’ils étaient plus amusants de prévoir des bancs trop petits pour  pouvoir assoir un enfant dessus en toute sécurité (mais par contre ils ont eu la bonne idée de ne pas mettre de miroir…merci !!). Avec deux mains, il faut donc déshabiller son enfant, se dévêtir également, tenir les vêtements qui glissent sur le sol mouillé dès qu’on tente de les poser sur le banc et répondre à l’homme dans la cabine d’à côté qui demande ce qu’il garde dans le grand sac.

Ensuite j’ai tenté d’atteindre pieds nus (car une fois passé le seuil de la cabine, les chaussures sont INTERDITES) mais sans me vautrer un casier, je n’ai pas oublié d’enlever mon tee-shirt même si je souhaitais planquer mon petit ventre rond car les maitres nageurs vous guettent dès votre arrivée et le moindre bout de tissu en trop vaut un lot de remontrances (alors que le gamin qui vous saute sur le dos, ça va). J’ai réfléchi à un code pour fermer mon casier (on conseille de ne mettre ni la date de naissance, ni quelque chose de trop facile à deviner, à croire que l’on planque des lingots d’or) alors que les enfants trop pressés de rejoindre le bassin s’impatientaient.

En un temps record, j’ai badigeonné de crème solaire le corps des enfants qui, 30 secondes plus tard, étaient dans l’eau avec plus une trace de produit sur la peau..mais il parait que c’est waterploof alors on y croit. J’ai pris quelques photos de ma progéniture avant que l’un pleure parce qu’on venait de lui piquer son seau ou son ballon ou que l’autre veuille aller dans le grand bain avec moi.

C’est à ce moment de l’histoire que tout a basculé. Alors que j’étais en train de ranger le grand sac familial, deux femmes se sont approchées de moi et une a murmuré  « excusez-moi, Madame, j’ai quelque chose à vous dire« 

Là plusieurs hypothèses ont traversé très rapidement mon cerveau : « quand on a des kilos en trop comme vous, on ne se montre pas en maillot » ou « ne laissez pas votre appareil photo dans votre sac, il y a des voleurs » mais sûrement pas ce qui allait me valoir un grand moment de solitude :

« vous avez mis votre maillot de bain à l’envers ….et du coup là  on voit le petit bout de tissu blanc« 

Là, je vous laisse imaginer ma tête…cramoisie ou blafarde, je ne sais pas trop, je l’ai remercié quand même de me sauver du ridicule pour le reste de cette sortie piscine, j’ai attrapé une serviette que j’ai enroulé autour de ma taille..heureusement le camouflage spécial drap de bain n’est pas encore interdit par les maitres nageurs…et j’ai filé remettre mon maillot une pièce à l’endroit aux toilettes.

En revenant, bien entendu  j’ai incendié l’homme, qui, je vous le donne en mille, n’avait rien remarqué !

Ben non , il ne passe pas son temps le regard rivé sur mon entrejambe )

 

68 Comments

  1. ouf ! sauvée à temps !!! moi, mon problème à la piscine c’est le rimel qui coule… à chaque fois je me fais avoir !
    sinon, j’ai une copine qui a eu une terrible honte à la piscine aussi… mais à cause de son mini… tranquillou dans l’eau, soudain quelque chose s’est mis à flotter tout près d’eux…
    l’estron de junior !!!! 😀
    • tu as déjà tenté celui qui résiste à l’eau ?
      le coup de l’étron il y a de quoi être mortifiée ))
    • pourquoi tu es déjà tombée sur ton chef à la piscine ? (quelle horreur même le maillot à l’endroit !)
  2. muhahahaha!! j’adore!! j’ai aussi pensé aux hypothèses méchantes et a la con. comme quoi dans notre société malsaine on voit le mal partout.

    Le pire que j’ai vu a la piscine c’était l’an dernier, enceinte de Pikachu, je m’étais épilée parfaitement et quand on est arrivée avec ma soeur, on a repéré sous un arbre, une nana, famille ultra nombreuse, qui s’épilait les jambes avec ses bandes de cire froide comme si de rien n’était! la honte pour elle!!

  3. Dans le même genre, le pire, c’est la ficelle du tampon qui dépasse. Un grand bravo/merci aux dames, parce que beaucoup n’osent rien dire (ou prennent un malin plaisir à laisser les gens dans la mouise) !
    Allez, on oublie. Tu ne vas quand même pas changer de piscine ! ^^ Bises.
  4. Ah mince!
    Moi c’est plutôt dans les restaurant, je renverse toujours mon verre et je noie la nappe…
  5. Tu veux que je te rassure, samedi j’avais mis ma jupe en jeans et je suis allée faire les courses, je me suis donc baissée doucement pour prendre les courses de mon panier et les mettre sur la caisse…bref, et en rentrant à la maison, l’homme me dit de surtout de ne pas me baisser car ma jupe est fendu et on voit ma culotte, ouaiiiiiiiiiiiii!!!! Ben tant pis 😉
  6. heureusement ça n’a pas duré, merci aux dames et leur discrétion, mais rien de comparable à la piscine en ce qui me concerne … à part les hurlements des enfants qui ne veulent pas s’en aller !
    bises, bonne journée
  7. Houhou, je compatis pour ce moment de solitude, mais je ne le trouve pas dramatique, et j’ai surtout beauuuucoup rigolé avec ta description de la sortie piscine!!!
  8. oh ma pauvre!!!!! j’imagine le truc… merci à ces 2 charmantes personnes… mais rassure toi c’est le genre de choses qui est tout à fait capable de m’arriver aussi… et l’homme ne tilterait pas plus…. ahhh on a pas une vie facile nous les femmes…
  9. Oh-my-God !!! (prononcé à la Janice dans Friends) Je l’avais pas vu venir, celle-là !!!Mais je t’admire sans retenue: la piscine avec 2 mioches et 1 mec !!! T’es ma Wonder Woman…
  10. Bravo à ces dames sympas qui te l’ont dit, force est de constater que l’inverse est plus courant! Moi je suis du genre à regarder 10 fois dans le miroir pour vérifier que rien ne cloche, mais on est jamais à l’abri de laisser passer un truc! Je redoute aussi la jupe coincée dans la culotte au sortir des toilettes!
    Mon homme a passé toute une journée avec le t shirt à l’envers mais soit personne n’a remarqué, lui le premier, soit personne ne lui a dit.
  11. T’as eu de la chance que les deux dames te fassent la remarque, imagine tu aurais pu passer la journée avec ton maillot à l’envers !
  12. La semaine dernière, je suis rentrée chez moi en métro avec mon T-shirt à l’envers. 😉
  13. Tu te la joues tout simplement Sonia Rikiel ! ^^ Tu m’as bien fait rire ! Si je me rappelle d’une honte je te la dis promis, ça a dû m’arriver un truc dans le genre…
  14. j ai juste eu ma robe à boutons dont un paquet s était ouvert sans que je m en rende compte je n ose penser ce que ça laissait apparaître! car je me suis baladée comme ça jusqu au moment où un petit vent m a fait sentir quelque chose d anormal!! la honte!
    dans ton cas sympa quand m^me les dames qui regardent, elles, ton entre jambe ! 😉
  15. J’adore !!! Enfin surtout lorsque ça arrive aux autres !!!
    Là tout de suite, maintenant… rien ne me vient à l’esprit… mais je peux te rassurer à un moment ou un autre, on se tape tous des moments de honte intense !!!
  16. Pour ma part je suis déjà rentrée allègrement dans les vestiaires hommes, tout en fusillant du regard lesdits hommes, les prenant pour des gros porcs squattant les vestiaires femme. Stupide, je suis.
    • ça c’est très drôle, et j’imagine tout à fait (car c’est le genre de choses dont je suis tout à fait capable)
  17. Il y a quelques années (j’étais encore au lycée, ça date !), à la plage, au moment d’enlever mon tee-shirt, je me rends compte qu’il y a un truc qui cloche … J’avais pas changé le haut du coup j’étais encore en soutien-gorge !! Heureusement qu’on était entre filles … Le maillot à l’envers, ça pourrait être une nouvelle mode … ou pas 😉
  18. hi, hi, j’en ai tout un tas mais je préfère rester sur la tienne qui m’a bien fait rire en ce lundi soir !
  19. Ouille!!!!
    Bon, ma plus grosse honte; un gros coup de vent en centre-ville alors que je portai une jupette. Et une dame qui commente: « Oh la la, on a tout vu! ».
  20. Moi j’ai croisé2 élèves…elles m ont maté tout l après
    midi,du coup j ‘osais plus bouger de ma serviette et j ai fini avec coup de soleil géant.Le lendemain tout le collège commentait mon anatomie j’ai eu du mal à faire cours…
    • quand les élèves te croisent dans la vraie vie j’imagine qu’ils bloquent à fond style la prof a une vie en dehors du lycée ))
  21. A part la braguette ouverte et personne pour te le dire gentiment, je ne vois pas… ou alors j’ai occulté !
    Ah non, ça me revient, un jour au resto, le verrou de la porte des toilettes m’inspirait moyen confiance. Quand ça m’arrive je bloque la porte d’une main ou avec le pied, dans le doute. Là j’étais trop loin, genre je pissais au bout du couloir. Je me magne en me disant qu’en 30 sec chrono ce serait pas de bol… un abruti essaie d’ouvrir la porte, je crie que c’est occupé, il insiste très lourdement (je me demande s’il a pas mis un coup d’épaule, limite) et le verrou cède, bien évidemment et je suis encore sur le trône.
  22. En tout cas, si ton mari ne passe pas son temps à regarder ton entre-jambe, il semblerait visiblement que ce ne soit pas le cas de ces dames ! :p
  23. mdr !!! effectivement, la honte comme tu dis !!! ahahaha !!
    moi une honte ??? ouai, la ficelle du tampon qui dépasse du maillot…..pas top glam non plus hein ! trop la honte !!
  24. Marie-Thé Reply
    C’est pas drôle, pas drôle du tout …. mais qu’est-ce que je rigole !!!!! :o))

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It