Si maman si

Un parent insouciant, ça existe ?

Avant je n’avais aucun poids sur tes épaules, je marchais l’esprit léger et libre. Tout a commencé avec la grossesse, il fallait prendre des précautions avec la nourriture, les soins de beauté, l’alcool, les médicaments, voire le sexe.

Un jour, quelques mois après sa naissance, ce petit être m’a regardé avec une telle intensité qu’il semblait mettre sa vie entre mes mains : c’était à la fois très beau, touchant et lourd, infiniment lourd.

Depuis même si je ne crois pas être une mère spécialement inquiète, en tous cas pas le genre de mère à prendre la température de son enfant tous les jours ou à vérifier les courbes dans le carnet de santé, ma belle insouciance s’est envolée.

Parfois on croit s’offrir une parenthèse pour souffler un peu, stopper la machine écrasante du quotidien et rien ne se passe comme prévu. Les chouettes sorties sont annulées, les rencontres aussi, le week-end vire à l’angoisse et aux nuits sans sommeil..On regrette presque d’avoir quitté sans cocon, comme si cela nous aurait protégé.

Au début quand le chérubin s’est plaint de sa jambe, je l’ai pris à la légère, je l’ai même un peu charrié, j’ai cru qu’il jouait au fainéant. Puis il a crié de douleur dans le TGV alors qu’il n’était pas tombé, qu’il avait à peine bougé. Il a fallu le porter à moitié sur le quai, entre poussette, sac à langer et bagages. Alors que cousins et cousines couraient dans le jardin, flirtaient avec le barbecue provoquant le hurlement des mamans, il est resté cloué à sa chaise comme un triste monarque assistant au spectacle sans pouvoir participer. La nuit il n’a cessé de geindre et j’ai imaginé les pires scénarios dans ma tête. Le petit vélo a bien tourné, je t’assure…la maman insouciante était à des années lumières.

Généraliste, prise de sang, radio et échographie, beau programme pour un samedi…et puis l’attente des résultats, je n’arrivais à suivre aucune conversation, même la plus insignifiante. Si c’est long c’est que c’est mauvais signe, non? j’ai dit que j’étais une mère pas spécialement inquiète, moi? Le papa, aussi à l’Ouest que moi, a compris qu’il fallait éviter la pluie…l’appui, chéri, l’appui (au moins on a ri un peu).

Rhume de hanche à confirmer suite à un nouveau rdv chez la pédiatre et à un diagnostic mal posé, le fiston qui vomit en descendant de la voiture qui nous ramène Gare de Lyon, Miss Zen qui pleure pendant 1h dans un TGV bondé car elle est épuisée mais ne dort jamais dans le train….Les mamans insouciantes ont sûrement des enfants parfaits )

Et toi, une grosse valise sur tes épaules ou un petit sac?

58 Comments

  1. Pour le moment petit sac mais je suis consciente qu’il peut s’alourdir sans crier gare!

    J’espère que ton fils ne souffre plus?

  2. Comme je me retrouve dans ton billet, jeune maman, ma puce a trois mois, et après un accouchement compliqué, des débuts ratés avec un allaitement loupé, je prends conscience de jour en jour que je dois être plus forte que jamais. Un sac à dos bien rempli d’inquiétudes, d’angoisses, de questions, serai je à la hauteur… quand elle plonge son regard dans le mien, je vois qu’elle a besoin de moi, et que j’ai aujourd’hui aussi besoin d’elle..
    être maman ça change tout, on me le disait, et j’en suis plus consciente que jamais…
  3. Pov tit Père il va mieux au oins que même??? Pour répondre parents ça rime avec se faire des cheveux blancs se faire du mauvais sang mais pas insouciance ,,C’est comme ça(o;
  4. 3 petits sacs sur mes épaules on va dire. Avec de temps à autre un des sacs qui s’alourdit, on ne sait pourquoi, et puis hop, ça repart. Il sont petits encore les miens, (2 et 2 et 4 ans), mais j’essaie de les laisser vivre leur truc. D’ailleurs souvent on intervient avant moi quand ils tombent, en me regardant bizarrement. Et encore plus bizarrement quand mes gosses se relèvent sans rien dire.

    APrès j’ai mes faiblesses… que tu comprends finalement en lisant plus haut. l’un de mes enfants dit qu’il a mal, c’est qu’il a mal.

    et les boutons aussi MDR. y’a toujours des dizaines de milliers d’explications à ces trucs là, et c’est LE truc qu’ils me font à tour de rôle, sans explications justement. La grande justement. *je raconte ma vie* à 18 mois, éruptions de dingue, ressemblant au bout de 10 jours à des anciennes brulures, super étendues. Syndrôme APEC, prise de photos par la dermato pédiatrique pour son colloque, tellement c’est rare. Et le pire? y’a rien à faire, ça part tout seul…

  5. J’ai eu une grosse valise, tout le mois dernier. A cause de ma chute, et de ce qu’il pouvait arriver à mon BB. LA peur d’un accouchement super préma. La peur de séquelle dues à l’hémorragie. La peur de tout !
    Maintenant que tout est OK, j’ai jeté la valise. Et je n’ai désormais plus qu’un petit sac. Tellement plus léger 🙂
    • Un gros sac… allergie…eczéma et un gros problème à l’oreille gauche (on sera au mois de juillet si c’est juste à cause des allergie ou s’il faut… opérer)…Je crois que je suis l’unique personne contente de se temps pourri… au moins les allergies de mon fils vont mieux! J’espère que ton petit mec va mieux aussi!!
  6. T’as raison l’insouciance s’est envolée !!!! Le mien il les collectionne en ce moment !!!! J’ai passé encore ma soirée aux urgences lundi soir !!!!
      • Cette fois-ci il m’a fait une grosse crise d’asthme (j’y suis pourtant habitué il a de la ventoline depuis l’âge de 1 an) mais cette fois-ci elle était impressionnante !!!! mais je te rassure, il va beaucoup mieux… Et, ton petit bout va mieux ?
  7. Tu sais que je suis du genre inquiète et soucieuse…. J’admire sincèrement les mères qui ont plus d’un enfant, tellement mon attention et mes craintes sont centrés sur mon fils… ça existe un parent insouciant ?
    Bon courage pour le petit chou !
    • je pense qu’on ne multiplie pas les craintes par deux avec deux enfants mais qu’on divise notre énergie à stresser )
  8. J’espère que ton petit bonhomme va mieux.
    Moi j’ai toujours « balisé » un max pour mes enfants et maintenant aussi pour mes petits enfants.
    Mes enfants sont plus cools avec leurs petits, peut-être en réaction, par rapport à moi qui était très anxieuse.
    Même si j’ai essayé de faire un travail sur moi, du yoga et puis tout et puis tout.
  9. En ce moment c’est plutôt petit sac, on dit que je suis trop maman poule

    J’espère que ton fils va aller mieux….

  10. J’ai des amies dont les enfants ont de très graves problèmes de santé, cela me fait relativiser quand la mienne a une otite, même si mon côté angoissé prend souvent le dessus tant qu’une maladie n’est pas encore soignée… Bon courage pour le rhume de hanche!
  11. J’espère pour vous que ce n’est rien ou juste un rhume de la hanche car j’ai dans mes relations une bien triste expérience qui a débutait aussi par un mal dans la jambe…

    Je pense fort à toi car je sais combien on peut angoisser. J’ai connu l’angoisse avec TiBiscuit il y a 3 ans et je n’espère jamais revivre cela.

  12. Anne-Gaëlle Reply
    En te lisant je me rends compte que je n’ai qu’un petit sac…
    Je ne suis pas du tout du genre stressée, mais l’insouciance il faut l’oublier avec les enfants ! Je compatis, bon courage à toi et ton petit !
  13. En espérant que pour ton loulou, ça s’arrange vite. Içi, c’est plutôt un sac léger, mais qui parfois peut vite avoir quelques kilos de plus 😉
  14. Rien à voir avec la taille du sac… quand tu fais l’amour pour la première fois tu perds ta virginité… quand tu fais un gosse pour la première fois tu perds ton insouciance… voilà tout…!!! ;p
  15. Moi je suis plutôt du genre à porter une groooooosse valise, comme je te comprends!! Une pensée pour toi et le petit loulou en espérant que tout rentre dans l’ordre très vite 🙂
  16. Disons que moi maintenant j’ai trois sacs dont un a fait des pochettes et en fonction de ce qu’il y a dedans… mais il y a pire je ne me plains pas !

    Mon petit neveu a eu ce qu’a ton fis, au début ça fait peur mais je t’assure que ça se soigne bien maintenant que tu as le diagnostic ! Un bisou au petit garçon et à ses parents soucieux c’est bien normal 🙂

  17. je lutte et e prévois des trucs, tout le temps, plein de trucs…. pour le moment ça va, on le vit encore légèrement….enfin j’en ai la sensation donc ça va;-)
  18. Mes fils, les dernier avait 1 mois et demi que je les ai laissé à leur pére et grand mére pour partir un week-end à Paris !
    Je n’ai pas appellé, eux non plus, c’était mon week-end …

    Je suis peut être insouciante mais, je bois de l’alcool, je sors sans complexe quand je le souhaite, je traine sur l’ordi … Mais à côté de ça, je suis là quand, ils en ont besoin …

    Je vis seule avec eux, j’en ai 4 (11 ans, 7 ans et 5 et 5 ans), un jour, ils partiront et moi, je continuerais à penser à moi alors pourquoi tout stopper quand ils sont encore là ? Je ne les empêche pas de voir leur copain, d’aller chez mamie, de me regarder comme si je comprenais rien à la vie 😀

    Courage, c’est qu’une période, no stress et lacher prise …

    • ça ne m’empêche de vivre des choses en dehors d’eux mais j’étais bien plus insouciante avant …
  19. J’espère que ton petit mec se sent mieux. C’est chelou une rhume de hanche…

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It