Parler d'ma vie

Plus tard, je veux être…libraire jeunesse

Plus je vieillis plus je deviens exigeante côté boulot : je sais ce que je ne veux pas…pas forcément ce que je veux..

Et pourquoi pas organisatrice de fête du livre jeunesse ? ils n’ont pas une petite place pour moi au service culturel de la mairie de Villeurbanne ?

Cela doit demander de l’énergie, du dynamisme, de l’enthousiasme pour mettre en place sur deux jours cet ensemble de manifestations, pour rassembler autant d’auteurs et d’illustrateurs jeunesse, pour trouver un fil conducteur (cette année, l’égalité filles-garçons), pour communiquer autour de cet évènement, pour animer le site internet.

 

En tous cas, en tant que lectrice, j’étais comme une gamine découvrant le bibliobus et le baby-foot géant :

J’aurais pu rester des heures à me balader entre les stands des éditeurs et des libraires….tiens à moins que ce soit libraire le métier qui me corresponde le mieux? le nez dans les bouquins depuis que je suis gamine, j’aime feuilleter les livres, parcourir les 4ème de couverture, lire les critiques, donner envie de lire, échanger …je m’imagine déjà en train de monter une vitrine autour d’un thème..j’aurais un blog, forcément, avec des coups de cœur, des animations pour fidéliser mes clients …je deviendrais peut-être un maillon du réseau social d’un quartier…

Bon je suis allergique aux chiffres mais je peux peut-être confier la comptabilité à un proche qui manie les dépenses et les recettes comme sa poche….je suis une bille en paquets cadeaux mais c’est un peu minable comme obstacle, non ?

un décor de salon de beauté, des textes murmurés par des comédiens

laisse tomber les filles, laisse tomber les filles

Bien entendu j’ai du mobiliser toute la sagesse dont je suis capable pour ne pas repartir avec des dizaines de bouquins…d’autant plus que derrière les livres, les dessins, les univers, beaucoup d’auteurs étaient présents pour échanger avec les visiteurs, dédicacer un de leur ouvrage et poursuivre cette belle aventure qui a commencé pour certains dans des classes d’école de Villeurbanne (les chanceux ! )

j'ai découvert la rencontre, la dispute et quelle frousse de Florence Ducatteau et Chantal Peten

 

j'ai résisté face aux livres géniaux de Magali Le Huche

Ah non je sais je vais devenir écrivain ! quoi faut du talent? pour espérer être repérée dans le flot des manuscrits reçus par les éditeurs, il vaut mieux sortir du lot c’est certain. Je me demande qui aujourd’hui en France vit uniquement des revenus de ses livres. Écrivain c’est un métier au fait?

Delphine Grenier en pleine dédicace

 

Ilya Green et son marre du rose

 

Magali Le Huche a le droit, elle, de dessiner sur les livres

Bon ben j’ai 35 ans et je n’ai toujours pas choisi mon métier jusqu’à la mort la retraite…en vrai j’ai bien une vague idée, je sais quelles offres d’emploi me donnent envie d’y répondre mais je ne peux ni cocher la case formation ni la case expérience.

Et toi, tu as trouvé ta voie?

Edit : je te reparle très vite des deux livres jeunesse avec lesquels je suis repartie

54 Comments

    • j’ai vu ça mais je ne suis pas allée les voir…

      je suis en train de me renseigner sur une formation mais le gros point noir comme souvent c’est l’argent car il y a très peu de chances pour que j’obtienne un congé formation ..et on ne vit pas d’amour et d’eau fraîche

  1. Ma voie non je ne l’ai pas trouvée (ou plutôt si mais c’est pas facile d’entrer par cette porte))
    Pourquoi, en attendant, tu ne participerais pas à une association qui s’occupe de livres? Ca te permettrait de supporter ton boulot en plus d’avoir un petit pied dedans 😉
    • l’herbe n’est pas plus verte ailleurs alors si tu fais quelque chose qui te plait, garde le précieusement ton métier à mon avis )
  2. C’était génial cette fête du livre jeunesse et on a adoré les spectacles !
    Si tu veux on monte une librairie ensemble, je pense que je peux même faire la compta ! 😉
  3. Je suis dans une période où je m’éloigne de la voie qui m’a été tracée, je souhaiterais changer. Libraire ça me plairait aussi, c’est un très beau métier…
  4. Ah écrivain, j’aurais bien aimé… ! Je te rassure, je ne sais pas non plus ce que j’aimerais faire (de manière réaliste) et j’ai 36 ans !
  5. Non je n’ai pas trouvé ma voie mais je ne desespère pas à ce qu’on me d&ébauche, parce que toute seule , je n’ose pas!
    • je ne crois pas bien à la personne qui vient te chercher d’elle même mais plus au réseau (ce qui n’est pas mon cas)…j’ai envoyé des cv mais sans résultat jusqu’à présent…en tous cas je souhaite que cela marche pour toi car je crois que tu n’es pas très heureuse au boulot
  6. oui j’ai toruvé ma voie, je suis en plein dedans, ça a mis du temps, un peu perdu dans tous ce que j’aimais faire et me voilà partie sur un projet…si c’est ce que tu veux lances toi il n’est jamais trop tard pour realiser un reve 🙂
  7. oh ouai !!! libraire !!! voilà une bonne idée !! tu te fais une librairie particulière !! spécialisée dans la lecture jeunesse !! la libraire Chocoladdict !! avec tout un rayon spécialisé dans les recettes de chocolat !! le chocolat et les enfants ça serait top ! je te verrais bien faire ça !! inviter ls bloggeuse et la presse à une grande inauguration de ta librairie unique !! tu vas créer un concept dont tout le monde parlera !! et ça t’insipera pour écrire !!! nan ???
    bon, je m’enflamme, m’enfin ce serait chouette !!!
  8. J’ai une petite idée, j’ai d’ailleurs envoyé plein de CV hier soir en ce cens. Il ne me reste plus qu’à croiser les doigts, mais comme toi, bientôt 35 ans, je sais de plus en plus ce que je ne veux pas et je n’ai pas envie de renoncer à mes rêves ! Il faut de l’audace, après cela se fait ou pas, mais au moins on aura essayé !
  9. etre libraire ou éditrice c’est mon plus grand reve depuis un bout de temps. malheureusement je vais me reconvertir dans l’hotellerie/restauration. peut etre que sur mes vieux jours j’y reviendrais…
    • à quand cette reconversion c’est pour bientôt? et d’où te vient cette idée? en tous cas je souhaite que cela améliore ta qualité de ta vie !
      • ben pour la librairie c’est arrivé quand je passais mon temps a lire. j’avais trouvé un boulot de vendeuse en librairie/presse et j’avais assurée un max! les patrons étaient vraiment content. a cause de mon ex, j’avais refusé le CDI qu’on me proposait. idée conne de l’avoir écoutée!

        Et pour l’Hotellerie, c’est arrivé cette année, quand j’ai postulé pour un deuxième boulot pour arrondir largement nos fins de moi. je voulais etre réceptionniste, mais la patronne m’a dit qu’elle me voyait plus en adjointe de direction qu’en receptionniste, mais que je manquais d’expérience, d’ou une réelle envie de me reconvertir en faisant un BTS Management!

  10. Mesdames, je ne voudrais pas vous casser le rêve, mais là je suis dans une phase où « j’en reviens » un petit peu des beaux métiers qui plaisent.
    Je m’explique : ma fille (bac+5), admissible à l’agrégation d’allemand (mais qui n’a pas persévéré car elle ne voulait pas être prof) est traductrice littéraire, à Berlin, depuis une dizaine d’années.
    Elle adore ce qu’elle fait, mais … elle a beaucoup de mal à gagner sa vie, même si Berlin est une ville « pas trop chère » même si elle a toujours un livre à traduire où d’autres traductions à faire, et même si c’est une très bonne traductrice 😉
    • elle adore ce qu’elle fait…je ne retiens que ça dans ton commentaire…le coeur contre la raison même si ça ne met pas du beurre dans les épinards )..tu sais moi je regarde ma montre toute la journée et je ne vis que pour les jours et les heures où je ne suis pas au bureau, tu crois vraiment que c’est mieux?
      • Non, c’est sûr que ce doit être dur d’occuper un emploi qui ne nous plait pas du tout. C’est vrai que, dans le fond, je suis contente qu’elle fasse ce métier pas facile qu’elle adore,
        Il faut qu’elle se trouve un « petit boulot alimentaire » pour assurer le minimum. Pour l’instant c’est moi qui l’aide encore 😉
  11. tu me donnes envie d’écrire un billet sur ce sujet, parce que moi aussi, dans le genre, je navigue en eaux très troubles…!!!!
  12. Depuis la semaine dernière, je me documente pour être auxiliaire de puériculture … (et, pourquoi pas tiens ?)

    Mais ce qui me plairait le plus, ce serait une petite dispo pour faire le tour du monde en famille !

    Je n’arrive pas à m’imaginer faire encore 30 ans dans le même métier !

  13. Bon, écoute, pour toi, je veux bien venir tenir la compta et faire les paquets cadeaux dans la librairie … et j’ai hâte de voir ce que tu as acheté … tu n’as pas des livres sur le sommeil à me conseiller ?
    Bises !
    • tu aimes bien la compta toi la littéraire?
      tes loulous dorment mal ou c’est juste le thème qui t’intéresse? j’en connais un ou deux mais pour les plus grands..;si je trouve je te fais signe
      bises
  14. PAreiiiiiil pour la librairie jeunesse, je veux le faire mais le côté compta et surtout le côté « faut quand meme des sous pour débuter » ça me calme un peu pour le moment, on verra bien dans un an 🙂
  15. Moi je viens de passer la dizaine d’après et je n’ai toujours pas trouvé ma voie. Je m’ennuie à mourir dans ce que je fais mais je ne sais rien faire d’autre. J’ai fait un bilan de compétence il y a quelques années qui n’a rien donné. En gros, j’ai laissé tomber car je ne trouverai jamais ma voie pour la simple et bonne raison que je pense que travailler n’est pas fait pour moi. Comme je ne suis malheureusement ni rentière ni riche héritière, je suis bien obligée d’aller travailler tous les jours. Il me reste le Loto mais ça ne donne pas encore de grands résultats 🙂
  16. Ce post en fait taper des caractères sur le clavier 🙂
    Courage, CHoco, je suis certaine que tout se débloquera… et à mi temps, tu supportes mieux j’imagine?
  17. oui je sais que la communication est un vrai kiff pour moi mais pas comme je la vis actuellement dans mon job, m’enfin !

Write A Comment

Pin It