Parler d'ma vie

Jamais deux fois la même chose

Je souffre d’une pathologie dont je ne connais pas le nom : je n’aime pas la répétition.

Je n’ai jamais lu deux fois le même livre même si c’est un chef d’œuvre car je pense à tous ceux que je n’ai pas encore lus, classiques ou sélection dans les nouveautés annuelles et je me dis que déjà je n’aurais pas assez d’une vie pour en connaitre le cinquième.

Je prépare rarement deux fois le même dessert. Dans ma belle-famille, on me moque gentiment à ce propos « attention, dégustez-le bien ce gâteau, elle ne le refera pas de sitôt ». Par contre si jamais le goût que j’attendais n’est pas au rendez-vous, je suis prête à remettre mon tablier.

Je n’aime pas revenir en vacances au même endroit (peut-être que si j’avais eu une maison de famille, les choses auraient été différentes). Là encore je pense forcément à tous ses endroits que je n’ai pas encore vu,s découverts…et que la terre est grande !

Je ne suis pas fidèle à un parfum même si j’opte souvent pour la même note dominante.

Je ne retourne pas voir deux fois le même film au cinéma…cela souffre tout de même quelques exceptions quand j’étais plus jeune : les bronzés, le père Noël est une ordure, la boum et j’en oublie sûrement.

Je n’ai pas d’habitude dans un restaurant précisément. Si j’ai adoré, je vérifie que la carte a changé …mais à Lyon, les tables sont si nombreuses que je préfère tester un nouvel endroit.

J’ai tout de même un petit carnet d’adresses de mes boutiques préférées.

J’accueille les inattendus avec excitation mais ne suis volage ni en amitié ni en amour.

Et toi, la répétition ça te réconforte ou ça t’ennuie?

42 Comments

  1. je te comprend tout à fait sur les livres, les voyages … en revanche, pour les desserts et tout le reste çà ne me pose aucun problème de recommencer, voir j’aime bien avoir mes habitudes de resto, boutique !
  2. alors déjà, j’adore la photo que tu as mise, ca me donne des idées, je vais devoir manger plein de ces bonbecs, mon fils m’aidera…

    la répétition, moi j’adore, tu parles de dessert, moi je refait tjs les desserts réussis, un truc réconfortant peut-etre, être sure d’etre au top!
    quand j’aime un film, je le vois, le revois et le re-revois.
    J’aime aller dans les memes endroits pour manger, meme si j’aime découvrir de nouveaux resto. En fait, j’aime qu’on m’aime, et du coup, quand je suis fidèle, on me reconnait, on m’accueille comme une habituée, et j’adore.

    Je vais souvent au même endroit pour mes vacances, meme si j’aime partir en WE dans d’autres.

    Tu vois, moi ca me rassure les habitudes.

  3. Ça me réconforte plutôt. J’adore retourner dans le même resto où j’ai goûté un plat délicieux que je recommanderais encore et encore.
    J’aime retourner en vacances dans un endroit qui m’a subjuguée (La Corse par exemple)
    Et si le ciné n’était pas si cher j’y retournerais volontiers une deuxième fois voir le même film (car par exemple ado j’ai vu 2 fois, The Bodyguard et Sister Act )
  4. Pour un livre ça ne me dérange absolument pas d’en relire certains (ils sont peu nombreux).
    Pour le reste tu as bien raison, même si quand j’aime un endroit ça ne me dérange pas d »y retourner.
    Pour un restaurant par exemple, avant la naissance du grumeau, on avait notre QG, on y allait 2/3 fois par semaine, ne serait ce que pour manger une salade le soir (avec un dessert ^^).
  5. D’accord avec toi pour les livres (sauf quelques très rares exceptions), et pour les desserts (sauf le gateau au yaourt mais ce sont mes fils qui le font), sinon pour les vacances je vais au même endroit depuis plus de 30 ans (maison de famille), pour les restos je suis une fille d’habitude ; les films je peux voir et revoir mes préférés comme des petites madeleines, et pour les parfums je suis plutôt infidèle, mais vu ma lenteur pour vider un flacon, je ne suis pas sûre qu’on puisse vraiment le dire.
      • Je vais en Bretagne, finistère nord, une toute petite station balnéaire (enfin c’est vite dit…). Le beau temps n’est jamais garanti, il n’y a pas grand chose à faire, mais si je n’y vais pas chaque année, ça me manque. Mais je vais aussi ailleurs, seulement pas pendant l’été.
  6. Tout pareil mais je fais des exceptions : par exemple, nous sommes retournés en Malaisie cette année (mais pas dans les mêmes hôtels ni forcément les mêmes villes), il y a quelques restos où je retourne souvent. Et côté film, j’ai vu plusieurs fois « Swing Kids ».
    • la malaisie c’est grand quand même )
      bon tu vas peut-être pas me croire mais je ne connais même pas Swing Kids..c’est quoi l’histoire?
  7. On est opposée sur ce point ! Je trouve un plaisir incommensurable à retrouver ce que j’aime : livres (Jane Austen !), lieux, desserts, etc. J’aime la nouveauté, mais j’équilibre 😉
  8. moi je pense que j’ai besoin de stabilité, alors souvent je mise sur le « connu », notamment en terme de resto/bouffe/parfum/endroit. Je sais ce que j’aime ou pas, et à partir de là je préfere miser sur du testé et approuvé 🙂

    mais bon il n’empeche qu’on change des fois d’endroit 🙂

  9. Comme toi, je ne relis jamais deux fois le même livre ou regarder le même film (sauf Harry rencontre Sally que j’ai vu des dizaines de fois !). C’est aussi vrai pour les vacances, j’ai tellement envie de découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures que cela me fruste de retourner au même endroit. En revanche, nous avons nos adresses de restos où nous aimons aller (même si nous aimons trouver de nouvelles adresses).
  10. Je crois que la répétition m’ennuyait énormément quand j’étais plus jeune.
    Mais maintenant, elle donne un goût de bonheur, pour certaine choses, et j’aime ça du coup!

    Pourles livres et films, je suis comme toi.

    Mais pour les vacances, j’aime aller au même endroit plein d’années de suite et y construire de beaux souvenirs. Pour les voyages, j’aime changer par exemple, ne pas aller deux fois dans le même pays ou la même ville (c’est paradoxal, je ne sais pas comment l’expliquer!)

    Pour les plats, j’aime innover, mais j’aime me perfectionner aussi, j’ai fais un million de madeleines, par exemple! 😉

    Fin bref, j’aime avoir mes petites habitudes réconfortantes qui me permettent d’accépter la nouveauté avec plaisir et curiosité! 🙂

    • pour la cuisine, j’ai fait déjà des dizines de cheesecake aussi et côté musique j’écoute souvent les mêmes artistes
  11. ça dépend des choses, il y a de livres que je relis, par plaisir des mots, des films que j’aime voir et revoir, des plats qui s’invitent à ma tables des jours d’affilée….
    Et ce fabuleux mur de Pez !! Je le veux !!!
  12. Je suis assez partagée! Lire un bouquin deux fois, non, car comme toi je pense que je n’aurais pas assez d’une vie pour lire tout ce qui me fait envie.
    Pour le reste, cela dépend: les vacances, j’aime avoir mes habitudes, mais j’aime aussi la découverte. Un ciné, je peux y retourner une deuxième fois pour accompagner une amie, si le film m’a plu, évidemment. La cuisine, je préfère servir ce que je sais faire…
  13. Manger un truc que j’aime bien plusieurs fois ça ne me dérange pas et aller dans un restaurant gastronomique plusieurs fois de suite je veux bien, il y a tant à découvrir dans une carte!
    pareil pour les films, revoir 10 fois le même film quand j’aime, pas de problème… écouter le même morceau de musique 10 fois de suite parce que je l’adore aucun souci! mais tout ça ne veut pas dire que je fais toujours la même chose, c ‘est plutôt des périodes!
  14. j’ai des habitudes auquelles je tiens, le changement m’effraie…Cependant, la vie étant pleine de chamboulement, je suis bien obligée de m’y faire…Cependant, je ne lis pas deux fois le même livre, je varie les restos même s’il m’arrive de retourner en vacances plusieurs fois au même endroit : Paris, New-York, Londres…
  15. j’étais exactement pareille, pour mes coups de coeur en livres et films, j’avais peur de ne pas ressentir la même chose la deuxième fois. puis je me suis lancée… pour le boulot, j’ai toujours ce problème : je m’ennuie vite et j’aime changer tous les ans. enfin, là, 8 mois de chômage, je voudrais bien passer à autre chose aussi, et surtout, que le chômage ne se répète pas ! 😉
    • je crois que côté boulot je suis un peu comme ça, tous les 3/4 ans jusqu’à présent j’ai changé non pas de métier mais d’endroit ..en fait quand je n’ai plus rien à apprendre cela ne m’intéresse plus
  16. Je bouge tout le temps donc je change tout le temps d’habitudes même si j’aimerais en ancrer quelques unes pour me poser.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It