Parler d'ma vie

Un métier de rêve (glop/pas glop)

Et si on testait le métier de nos rêves?  non ce n’est pas une nouvelle émission de télé-réalité mais un pack proposé par la société The Test.

Pas glop : il faudra quand même débourser 895 euros pour un stage de cinq jours…peut-on vraiment avoir une idée précise d’un métier au bout de 5 jours?

Glop : aucune limite à priori dans le choix du métier à tester…tu étais standardiste, deviens charcutière, tu étais comptable, deviens masseuse ou prothésiste dentaire.

Pas glop : admettons que le métier testé plait, il va falloir retourner à son boulot de m…ensuite parce que les congés formation, les passerelles, les reconversions c’est pas si facile et rapide que ça…dans la fonction publique, c’est même du genre mission impossible malgré les grands discours sur la mobilité.

Pas glop : les métiers qui font les plus rêvés selon Le parisien (dans l’article qui m’a inspiré ce billet) ce sont organisateur de mariages (être au milieu de tous les conflits de famille, des plans de table chouette), consultant en ressources humaines (il faudra m’expliquer en quoi ça consiste exactement), psychologue, gérant de spas, d’hôtels et de chambres d’hôtes (être coincé toute l’année au même endroit et voir des gens qui voyagent youpi), pilote d’avion pour les hommes (plus stressant je ne vois pas), repreneur d’entreprise, architecte d’intérieur, paysagiste (avoir froid au moins 6 mois dans l’année) et concepteur d’événements artistiques.

Glop : aucun des métiers cités ne m’enthousiasme particulièrement…le créneau que je vise est donc libre?

Pas glop : le problème c’est que lorsqu’on a 18 ans, sauf vocation précoce, on sait rarement ce qu’on aimerait vraiment faire plus tard parce qu’on manque de maturité, parce que les passerelles entre monde du travail et école sont peu nombreuses…ou alors on n’a pas une personnalité assez affirmée pour aller au bout de son idée.

Pas glop : c’est comme ça qu’on se retrouve à 35 ans avec l’impression d’être au volant d’une voiture qui file droit dans le mur sans trouver la marche arrière ou la voie pour bifurquer

Glop : je m’accorde 6 mois  à 50 % pour sauter de la voiture même si on va sérieusement manquer d’essence…

Les meilleures métaphores filées étant les plus courtes, je vais m’arrêter là .. j’en profite pour rappeler que si quelqu’un passe ici par le plus grand des hasards et qu’il cherche une plume, je suis fraiche et dispo 🙂 On peut prendre ses rêves pour la réalité, non?

Et toi quel serait ton métier de rêve?

ma participation de dernière minute au projet 52


70 Comments

  1. merci pour l’homme que j’ai trouvé… pour le métier de rêve… dans la communication sur le web… voici ce dont je rêve aujourd’hui ! et bonne chance à toi !
  2. En ayant testé un paquet, je sais que pour moi, le seul qui me fait rêver c’est… rentière. Comment ça c’est pas un métier ?
  3. J’aurais bien aimé bosser dans le marketing. Mais après 6ans de droit, il est un peu tard pour changer de voie!
  4. Mon métier de rêve je l’ai trouvé quand j’avais 10 ans, et il m’en reste encore 8-9 avant de pouvoir l’exercer… Mais si je pouvais tester un autre métier juste une journée je pense que je testerais pâtissière !
  5. un métier de rêve, je vois pas, mis un métier ou je gagnerais bien ma vie, je suis preneuse de toutes propositions 🙂
  6. J’aurais pu faire pleins de métiers, le problème c’est que pleins de choses me passionnent ! Après des études très sérieuses (compta,droit) je pense que la seconde partie de ma vie va être plus créative, ça remonte toujours comme dirait ma cousine 😀
  7. Je concrétise une partie de mon rêve en faisant de la recherche mais j’aimerais aussi avoir un métier créatif. J’aime beaucoup le web, j’en profite un peu en bloggant et avec mon « 2eme job » de webdesigner sur LunaCat Studio, mais de là à changer de voie, pas possible pour l’instant ;). Peut-être plus tard, quand j’aurais 35 ans, on sait jamais…
  8. J’aimerais être libraire (ou traiteur/organisatrice de réception).
    Je suis en pleine recherche de formation (rémunérées) et c’est un combat.
    Ou ça n’existe pas ou pas dans ma région (et je ne me vois pas partir seule sans l’enfant à Paris par ex).
    Je vais finir par me recycler dans un truc con (pardon pour celles qui exercent ce genre de choses :)) dans le secrétariat/compta(ressources humaines…)
    • et le bilan de compétences tu y as droit? libraire ça me plairait aussi mais ça veut dire formation non payée et ça c’est juste impossible
      • le bilan de compétences ne me servirait pas à grand chose je pense, c’est juste la formation que je veux trouver .
        Et tu sais quoi, p
        • (pardon mon fils a appuyé trop tôt sur la touche entrée^^)
          je disais qu’ils me proposaient une formation de vendeuse spécialisée. en fait tu apprends juste à vendre, gérer des stocks et après à toi de faire tes stages dans le domaine de ton choix (parfumerie, librairie, fringues).
          Ce qui ne sert pas à grand chose je pense, je réfléchis là…pas envie de me retrouver à vendre des t shirts en 14 ans chez Pimkie 😉
        • est-ce que tu as regardé quelle formation la chambre de commerce et d’industrie de ta ville propose? à Lyon, il existe une formation de libraire…par contre dans quelle mesure le pôle emploi finance ou pas une formation, je ne sais pas car je ne suis pas dans ce cas de figure (dans la fonction publique, c’est le congé formation qui doit être en lien avec ton job actuel car ensuite tu dois 3 ans à ton employeur…autant dire que libraire j’oublie tout de suite ))
          • Pour que je sois rémunérée il faut que je rentre dans le PQR, autant chercher une aiguille dans une meule de foin.
            Et pour faire une formation imagine bien le parcours de fou que c’est .
            il faut que je demande au pôle emploi ne serait ce que pour me rendre à une réunion d’information.
            Puis que je fasse CV + lettre de motivation + entretien + trucs psy…bref je repasse mon bac quoi ^^
  9. J’aime bien le dernier « glop » 🙂
    Mon boulot, ce n’est pas que je ne l’aime pas, au contraire, je l’aime mais c’est ce qui est autour qui ne va pas… mon chef, la boîte …
    En gros, il faut que je change de boîte… mais comme je veux bosser à mi-temps jusqu’au 3 ans de BB3, ce ne sera pas trop possible…
  10. mon métier de rêve n’est peut-être pas loin…. à suivre….
    bonne chance à toi!
  11. ne pas travailler 😉
    je suis plutôt d’accord avec tout ce que tu dis…
    tester le métier de ses rêves soit, mais si c’est pour ne jamais l’exercer, ça fait cher le test!
  12. C’est dingue cette idée. Pas mauvais mais tu débourses tout cet argent juste pour SAVOIR si tu vas payer des études puis chercher du boulot,.. 😀
  13. Je suis trop dans « l’urgence » et les contraintes financières pour pouvoir rêver…. Alors profite, profite!!!!!!! Je te souhaite d’y parvenir!!!!!
    • j’ai un peu la trouille que cela ne passe pas financièrement mais en même temps c’était la moins pire des solutions 🙂
  14. Ben moi, mon métier de rêve c’est… celui que je suis sensée faire.
    Avec formation, expériences et tout le tintouin mais c’est la criiiiiise.

    Eh oui, 90% des nanas rêvent de bosser dans la communication, secteur archi-bouché qui laisse des milliers de gens sur le carreau tous les ans mais qui n’empêche pas des milliers d’autres de se lancer tous les ans dans ce type d’études…

    Quand les conseillers d’orientation sauront orienter hein…

    Je suis donc chargée de communication. Mais je pense sérieusement me reconvertir dans la thanatopractie…

  15. Le métier de mes rêves, je le fait et je l’aime toujours, apprendre à lire à des enfants c’est super gratifiant !!!

    Ce quoi me plaie moins, c’est les kilos de papiers qu’on nous demande de remplis, projets, projets, projets, bientôt faudra que je fasse un projet pour avoir le droit de leur apprendre à lire…

    Je veux enseigner pas être secrétaire…

    • je déteste aussi tout ce qui est procédure et je suis en plein dedans…Pourtant à la base mon métier peut être intéressant ..mais là c’est comme si on avait fait le profil de poste pour qu’il soit le plus ennuyeux possible
  16. ouai mais c quoi au final c’que tu veux faire ??? et tu fais quoi maintenant ??? moi curieuse ??? nan ! je m’intéresse, nuance !
    moi j’ai de la chance, je fais un métier de passion (et vaut mieux etre passionnée sinon c l’horreur !!lol) donc pas envie de changer. mais dans une autre vie, j’voudrais faire plein de trucs !!
    • je t’ai répondu en partie …mon métier j’en parle pas sur mon blog car je préfèrerais tant que c’est possible que mes collègues ne soient pas au courant de ce blog…bravo pour ton métier que je connais maintenant, cela fait partie des métiers pour lesquels j’ai une grande admiration !
  17. je t’embauche moi si tu veux… Virginie aussi si elle veut… Bon ok je paye en bisous ou en crayon Ikea uniquement… mais bon, faire le métier de ses rêves n’a pas de prix non ?
  18. Un peu le même sentiment que toi, et l’impression que cette boîte a elle trouvé le métier de rêve : se faire de l’argent en vendant du rêve, de ce genre de rêve où l’on parle beaucoup mais n’accomplit pas grand-chose…
  19. Moi je suis dans l’évènementiel culturel, donc le dernier que tu as cité dans les métiers qui font le plus rêver les français… il me faisait rêver moi aussi, après 3 ans d’études pas d’bol aucun débouché, peu d’embauche, des financements lamentables… du coup me voilà amie du pôle emploi!
    • j’espère que l’année 2011 débouchera sur un emploi pour toi et tant qu’à faire dans le secteur que tu as choisi au départ…
  20. Salut!

    L’essence c’est la passion, il ne faut pas manquer de ça! Bon courage!

    • hello et j’en profite pour te souhaiter une bonne année ainsi qu’à tes proches !
      c’est sûr que si on peut concilier passion et travail cela doit être plus facile de se motiver !
  21. Oh, comme je te comprends! Je teste le mi-temps depuis septembre sans en trouver le bénéfice attendu (du temps pour démarrer à fond mon projet) et je me débats dans les démarches (IDV puis démission de la fonction publique) et surtout les délais, les docs à fournir ect…et derrière, cette peur que ça ne soit pas viable et de me retrouver sans aucun revenu en franchissant le pas « démission » que je repousse encore même si ça me semble être la seule solution pour trouver ma voie, celle où je pourrais m’épanouir…
  22. Bonjour à toutes,

    Je viens de lire tous vos commentaires et je souhaiterai faire quelques remarques :
    – Ce chèque peut-être financé de nombreuses façons : DIF (Droit individuel à la formation), CIF ( Congé Individuel à la formation), ARE (L’aide au retour à l’emploi), il y a de nombreuses façons de le financer sans dépenser et si aucune de ces aides ne vous correspond, l’entreprise The TesT vous accompagne pour réaliser un dossier afin d’obtenir les subventions…
    – Tester le métier de ses rêves, permet non pas de changer catégoriquement de métier, mais de pouvoir aussi évoluer dans une autre branche de métier qui peut-être réalisé dans la même entreprise.
    – Il permet également, à une période de sa vie, de se remettre en question et de ne pas changer de vie sur un simple coup de tête sans savoir ce qui nous attend. Par exemple, j’ai 35 ans et mon métier est trop stressant, je viens d’avoir un deuxième enfants, mon métier ne correspond plus à mes attentes, qu’à cela ne tienne, je peux essayer sur cinq jours (date maximale imposée par la loi) un métier qui semble m’intéresser où dont j’ai toujours rêvé afin de m’en faire une idée. N’est-ce pas là l’opportunité pour certaines personnes qui n’osent pas de pouvoir enfin se lancer ??

    Et puis dans la vie, on n’avance pas si on ne prend pas des risques. J’ai tout juste 24 ans, je viens de monter mon entreprise et ce n’est pas tous les jours faciles, mais je me dis que le meilleur reste devant moi, non ?

    Merci pour ton article !

    • Bonjour,

      D’abord je tiens à préciser que j’adopte un ton volontairement moqueur dans mes billets.
      Merci pour les précisions concernant le fait que l’on puisse se faire financer ce chèque par son entreprise.
      Je continue à penser que 5 jours est vraiment un délai trop court pour se faire une idée précise et juste d’un métier.
      Bravo pour la création de votre entreprise si jeune, je lui souhaite du succès pour la suite !

  23. Bonjour,

    J’avais bien compris que tu utilisais un ton moqueur et tu as tout à fait raison, tu écris très bien et j’ai beaucoup apprécié ton billet ! 🙂
    Je pense aussi que 5 jours est un délai beaucoup trop court mais c’est la loi qui veut ça !!!
    Merci pour tes encouragements,
    je te souhaite également plein de bonheur et de succès pour la suite et j’espère que tu trouveras ta voie !!
    Bien à toi

  24. oh and btw- I will let you know how it turns out. For the record, even the thin coats of grey latex coreved the stains/dirt that the steam cleaning wouldn’t remove. I just need the 3 coats to get nice even coverage- 2 coats is looking pretty good where I started, just splotchy near the end when I was running out. I suspect it may not be as soft as it was as it’s drying up a little stiffer than the original texture BUT we always use this chair with throw cushions and often a cozy throw when we cuddle up with a kiddo for a movie. I will let you know when I finish.

Write A Comment

Pin It