Transports amoureux - Chroniques d'une Chocoladdict
Parler d'ma vie

Transports amoureux

Prendre le bus et succomber au coup de foudre, c’est sur cette idée que la compagnie Arriva mise depuis le 3 mai 2010 pour promouvoir les transports en commun au Danemark. 103 bus sillonnent ainsi Copenhague, avec à  leur bord deux fauteuils recouverts d’un bandeau rouge sur lequel on peut lire pour les plus distraits, sièges de l’amour.

Si tu veux bouquiner tranquillement, écouter le dernier album de Mélody Gardot sans être dérangée, évite de t’assoir sur ces places réservées aux personnes en quête de conversation et plus si affinités ou ne vient pas te plaindre si ton voisin te lance des regards de biche effarouchée …tu es en train d’expérimenter le speed dating roulant !

Pas si bête si on pense à la rubrique « transports amoureux » de Libération (qui est même devenu l’objet d’un livre) que je lis toujours d’un oeil amusé. Pas idiot si on en croit le site transport-amoureux (projet de Sophie Calle) sur lequel on peut poster des messages suite  à une rencontre furtive sur un quai ou dans un wagon quand on aimerait la prolonger.

Qui n’a jamais croisé le regard d’un inconnu dans un métro? qui n’a jamais été troublé le temps d’un voyage en train?   Les moins timides ont peut-être osé le premier pas (et se sont pris pas mal de râteaux j’imagine) mais le plus souvent les histoires sont restées au stade de scénarios, chacun s’imaginant les suites les plus belles.

Je me demande si ces bouteilles à la mer écrites dans les journaux ou sur le net rencontrent parfois leur destinataire et si le hasard connait des prolongements heureux.

Et toi, as-tu déjà connu un transport amoureux?

29 Comments

  1. Moi non plus pas de transport amoureux mais mon frangin qui est vraiment canon (apparemment) et célibataire et « prédateur » me raconte des trucs incroyables… Le train est vraiment adapté à des rencontres furtives parait il
  2. Jamais. mais je me souviens que je croisais toujours un beau jeune homme au même endroit le soir quand je rentrais du lycée… et j’ai jamais osé lui parler mais je m’arrangeais pour ne as être en retard et bien le croiser à chaque fois!
  3. non jamais (enfin pas dans mes souvenirs).
    mais j’adore les petites annonces de gens qui recherchent des gens aperçus dans le metro, le bus…
  4. oui, à mes seize an avec mon chauffeur de bus préféré… évidemment, il ne s’est jamais rien passé puisque j’étais insignifiante à ses yeux mais qu’est que j’ai rêver qu’il me fasse le coups de la panne 😉
  5. Comme Aurélie, j’ai toujours été trop timide du bel âtre que je rencontrais le soir après le lycée dans le bus ^^
  6. pas de transport moureux, je déteste me faire draguer dans le métro (où on est coincé) ou dans la rue. de toute façon je n’aime pas me faire draguer tout court, je préfère prendre les devants ! 😉
  7. Pas de transport amoureux réciproque, j’ai eu juste un pot de colle qui m’a suivi dans le métro, il a juste fallu du haut de mes 1m50 que je pique une petite gueulante pour m’en débarrasser !!!! rien de très romantique !!!!
  8. Merci pour cette info, je suis justement à Copenhague pour le boulot cette semaine 🙂
    Par contre mon chéri risque de ne pas apprécier si je m’assois à une de ces places…
  9. Oui c’est une très jolie ville mais en ce moment c’est pas la meilleure période car il fait -5°, gris et nuit a 16h :/
  10. Moi j’ai rencontré l’amour de ma vie, le père de ma fille (le même gars je vous rassure) dans le métro mais sur le « coup » il avait pas osé m’aborder et je l’aurais envoyer CHIER je pense !
    Il m’a retrouvé quelques mois plus tard sur un site de soirée parisiennes, du pure hasard. Il m’a seulement envoyé un message en disant « tu te souviens de moi ? ». Bah ouais carrément… Et on va bientôt fêter nos 8 ans <3

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It