Pour la première année, le salon Gourmets et vins Elle s’est installé à Lyon pour 4 jours..une gourmande comme moi ne pouvait pas rater ça…petit résumé sous forme de glop/ pas glop :

Glop : contrairement à la plupart des salons et foires (salon du chocolat, foire exposition, salon du livre..), l’entrée était gratuite. Il suffisait de se rendre sur le site et de demander une invitation. Payer pour entrer dans un endroit où il est fort probable qu’on va mettre la main au porte-monnaie, je n’ai jamais compris.

Glop : en plus tu pouvais repartir avec 3 numéros de Elle à table et plein d’idées de recettes

Glop : c’est samedi 11h mais le salon est quasiment vide…pas de mouvement de foule, pas de piétinage, pas de chaleur excessive, pas de file d’attente devant les stands…le pied !

Pas glop : forcément quand tu es quasiment seule dans les allées, tu ne passes pas inaperçue et là tu as un peu l’impression d’être dans une rue touristique pleine de restaurants avec le serveur sur le pas de la porte dès que tu regardes le menu…dès que tu t’arrêtes un peu trop, on te hèle pour que tu viennes goûter..très vite je n’ose plus trop prendre de photos

Glop : les exposants ne sont pas radins, ils te tendent assiettes, ramequins, cuillères, coupette…tu ne sais plus où donner de la tête

Pas glop : déguster une pâte à tartiner suivi d’un morceau de charcuterie italienne puis d’un macaron ce n’est pas forcément fantastique pour le palais…l’an prochain une allée salée, une allée sucrée Messieurs les organisateurs

Pas glop : difficile de repartir d’un stand sans rien acheter quand tu viens de goûter une sélection de produits italiens à tomber par terre…si en plus le vendeur a un accent italien très prononcé et qu’il se met même à te parler dans sa langue natale, ta résistance a tôt fait de s’évanouir

Glop: je fais la connaissance d’Amélie qui propose des cours de cuisine ou prépare des dîners à domicile…en pleine reconversion professionnelle, je la sens passionnée, gourmande, avec l’envie de partager et j’espère pour elle que sa petite entreprise va décoller !

Glop : Choc Oh la la n’a pas de boutique…pour avoir la chance de goûter leur divine pâte à tartiner croustillante, il faut aller rencontrer les charmantes personnes qui te font goûter leur produit…

Le salon gourmets et vin Elle c’était aussi :

des démonstrations culinaires

des produits pile poil dans l’ambiance des fêtes comme le roulé de magret fumé fourré au foie gras ou comment en jeter dès l’apéro

des étals plein de couleurs

des beaux livres  à offrir ou à s’offrir

le corner italien vraiment très complet

découvrir que Newthree propose aussi des pâtes à tartiner (malheureusement je ne les ai pas goûtées)

découvrir les produits Choc Oh la là !

goûter le chocolat noir épicé

Et toi, déjà visiteur(se) d’un salon gourmand?

18 Comments

  1. Je n’ai jamais fait de salon de ce genre. Des marchés régionaux par contre oui. C’est difficile de résister…
  2. Je suis verte car je n’ai pas eu le temps d’aller à ce salon, mais tu nous en fais un bon compte-rendu! J’aime bien en général, je ne rate, entre autre, jamais le Salon de la Gastronomie de Bourg en Bresse qui est vraiment pas mal…
    En plus, si tu dis qu’il n’y avait pas foule, tu as vraiment du en profiter!
  3. Ah crotte, je n’arrive à Lyon que la semaine prochaine. Sinon, c’est sûr, je me serai précipitée là-bas. Ton post m’a vraiment donné envie. Allez, je le note à mon agenda pour 2011 !
  4. Surveilles ton facteur, je t’ai envoyé un truc chez toi mais le nom j’ai mis Virginie Chocoladdict …
    Ouais, je sais, j’ai pas assuré…
    Mais expliques à ton facteur, il te donneras la lettre !!! s’il est gentil !
    BIZ
    • mais je ne le connais pas mon facteur, je suis au boulot quand il passe…bon pourvu surtout que ce que tu m’as envoyé ne soit pas perdu ! tu as sur-estimé ma popularité ! )) (dois-je mettre chocoladdict sur ma boîte aux lettres?) )
  5. pas une bonne idée de regarder ses photos après le repas !
    je croyais ne plus avoir faim !
    erreur ! lol
  6. j’aime bien les salons puisqu’on MANGE et que je ne pense qu’à ça, mais comme toi, j’ai dû mal à repartir sans rien acheter, la bouche encore pleine de gâteaux « scronch scronch, bon ben c’était très bon, au revoir ! » Du coup j’achète toujours plein de trucs pas forcément indispensables (quoique… du chocolat, c’est toujours indispensable)
  7. J’adore les salons où il y a toujours des choses à goûter. Je n’aurais pas résister à l’italien, d’ailleurs j’ai rêvé que je le parlais cette nuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It