Lyon, presqu'île

Mister Chocoladdict au festival de BD de Lyon

Mister Chocoladdict is back, non pas pour une critique ciné mais pour te parler d’un festival qui revient chaque année à Lyon !

Il parait que depuis quelques
années, grâce notamment aux blogs, la BD s’est nettement ouverte au public
féminin. Ben, on ne peut pas dire que
cette évidence m’ait sauté aux yeux lors de mon passage hier au 5e festival de la bande dessinée de Lyon. Pratiquement que
des mecs, des auteurs au public, et d’ailleurs, pourquoi pensez vous que votre
blogueuse préférée (il est mignon !) ait préféré laisser la main à son homme pour faire un compte
rendu de ce salon ?

Il faut dire qu’en jetant un
œil sur une grande partie des BD
présentése dans le salon, les thèmes restent majoritairement l’apanage du sexe
dit fort : motards, footeux (euh y a des filles qui aiment le foot, je peux même donner des noms),
aviateurs, guerriers de l’espace…

Heureusement que, pour
contrebalancer, Pénélope Bagieu était présente pour dédicacer son dernier
album, Cadavres Exquis, tentative très réussie de fictionnaliser  (toi aussi tu inventes des mots ?) son univers,
pour le coup  largement féminin …

Le seul problème, c’est que pour
l’approcher , Pénélope, il fallait faire
partie des 10 plus rapides, dès l’ouverture du salon, à aller récupérer un ticket
, et encore sans aucune garantie d’avoir son dessin en poche !!!


Même topo pour l’autre star du
salon, Lewis Trondheim, l’auteur, entre
autres, des aventures de Lapinot (que je te conseille rien que pour l’humour)…. Et inutile de protester si on ne faisait pas
partie des heureux élus, car une grande banderole nous prévenait à
l’entrée : « la dédicace  est un don, pas un dû »…du
coup, les lève tard se rabattaient tous
sur les auteurs bien moins célèbres, dont cet illustre Devig, connu seulement de son quartier (t’exagère là !), mais qui semblait
bien s’éclater à faire ses dédicaces personnalisées…

Une fois cette petite dédicace en
poche, on quitte le salon des auteurs pour rejoindre à l’étage les magnifiques
salons du Palais du commerce où avait
lieu le spectacle «  entre 4 planches »,  réunissant auteurs de BD et comédiens de la ligue d’improvisation afin de tenter de réaliser une bande dessinée en direct : en une minute chrono et sur
un thème tiré au sort, les 2 équipes devaient improviser un dessin joué ensuite
par les comédiens, qui devaient incorporer à leur jeu tout un tas de
contraintes dictées par le monsieur loyal du jeu (tu suis?)… 


De quoi susciter chez le public pas
mal de  rires et bonne humeur, démontrant
que malgré (ou grâce, je sais je sais je
vais me faire lyncher dans les commentaires) ce milieu encore très testostéronisé,
le monde de la BD est un des rares à ne pas se prendre très au sérieux !!!

Lyonnais, lyonnaise, j’espère que Mister Chocoladdict t’a convaincu et tu as encore toute la journée pour te rendre au festival de la BD !

21 Comments

  1. On aime bien les BD à la maison.
    On reste dans les classqiues (largo winch, agrippine, astérix, tintin, XIII…)

  2. Ohhh zut, j’ai hésité à y aller hier… Puis j’ai abandonné l’idée: rien que pour les 4 planches cela aurait été amusant!

  3. J’aurais bien aimé mais je suis toute seule avec mes loulous, il fait froid, limite il pleut, donc je passe ! Dommage 🙁

  4. : je connais peu les classiques par contre

    @leJournaldeChrys : l’année prochaine ))

    @Virginie B : peut-être que j’arriverai à te faire changer d’avis..la bd c’est tellement large que c’est comme si tu me disais je suis pas dessert, dans le lot il peut y avoir des choses qui te plaisent

    @leoetlisa : le papa travaille tous les week-end? courage !

    @Faustine : 2h depuis Paris seulement )

    @Cranemou : j’ai pas fait grand chose pour le coup)

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It